2 perturbateurs endocriniens courants augmentent-ils le risque de cancer du sein ?

Par Lanutrition.fr Publié le 29/04/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Le triclosan et l'octylphénol, présents dans nos produits de consommation courante, accélèrent la croissance de cellules cancéreuses du sein in vitro et chez des souris

Une étude parue dans la revue Chemical research in Toxicology rapporte que deux perturbateurs endocriniens, le triclosan, agent antibactérien utilisé dans des produits cosmétiques (savons, dentifrices…) et l’octylphénol, utilisé dans une large gamme de produits industriels (peinture, détergents, caoutchoucs, pesticides…) stimulent la croissance de cellules cancéreuses du sein.

Lire : Les femmes appliquent 515 substances chimiques sur leur corps chaque jour

Comment agissent les perturbateurs endocriniens ?

Les glandes endocriniennes sécrètent des hormones qui agissent comme des messagers chimiques dans les cellules et assurent la régulation de nombreuses fonctions essentielles de l’organisme (croissance, reproduction, comportement). Les perturbateurs endocriniens sont des substances qui interfèrent avec les fonctions du système hormonal : ils peuvent mimer, bloquer ou modifier l’action d’une hormone. On les trouve dans beaucoup de produits de consommation, dans l’environnement et même dans notre corps. Parmi les perturbateurs endocriniens les plus connus, on peut citer le bisphénol A et les parabènes.

Lire : le bisphénol A augmenterait le risque de maladies cardiovasculaires

Cancer du sein et perturbateurs endocriniens 

Le cancer du sein est - dans la plupart des cas - hormono-dépendant. L’exposition aux œstrogènes accélère la croissance tumorale. Les perturbateurs endocriniens en se comportant comme des œstrogènes pourraient stimuler la croissance de cellules cancéreuses du sein.

Lire : cancer du sein, attention aux parabènes

Cette étude a été menée sur des cellules cancéreuses humaines en laboratoire et sur des souris ayant subi une greffe de cellules tumorales mammaires (MCF-7). Les chercheurs ont dans les deux cas étudié les effets des deux perturbateurs endocriniens, triclosan et octylphénol sur la prolifération des cellules cancéreuses.

Les résultats montrent que le triclosan et l’octylphénol interfèrent dans l’expression de deux régulateurs du cycle cellulaire (cycline D1 et p21) lorsque des cellules cancéreuses du sein sont soumises à l’action des 2 perturbateurs endocriniens. Ce dérèglement cellulaire conduit à une prolifération des cellules cancéreuses.

Chez la souris, les tumeurs cancéreuses sont plus grosses et plus denses après exposition aux deux perturbateurs endocriniens que dans le groupe de contrôle.

Lire : cancer mammaire, la curcumine réduit les tumeurs

Les résultats suggèrent également que les effets du triclosan et de l’octylphénol sur la progression du cancer du sein passent par un mécanisme impliquant les récepteurs de l’œstrogène dans les cellules.

Cette étude apporte de nouvelles preuves sur la toxicité de ces produits dont certains fabricants ont déjà choisi de se détourner.

Source

 Hye-Rim Lee, Kyung-A Hwang, Ki-Hoan Nam, Hyoung-Chin Kim, Kyung-Chul Choi. Progression of Breast Cancer Cells Was Enhanced by Endocrine-Disrupting Chemicals, Triclosan and Octylphenol, via an Estrogen Receptor-Dependent Signaling Pathway in Cellular and Mouse Xenograft Models. Chemical Research in Toxicology, 2014; 140408123000001 DOI: 10.1021/tx5000156

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top