Quels sucres consomme-t-on ?

Par Lanutrition.fr Publié le 29/10/2009 Mis à jour le 17/02/2017
Saccharose, fructose, glucose… Quel type de sucre consomme-t-on réellement en France ?

Si l’on en croit les derniers résultats de l’étude Inca 2 (Etude individuelle nationale de consommation alimentaire), chaque Français consomme en moyenne 100 g de sucre par jour au total. Mais d’où vient ce sucre ?

Du saccharose que vous ajoutez dans votre yaourt ou votre café. Du sirop de glucose que vous trouvez dans votre marque de biscuit préféré. Du fructose dans votre pomme du goûter ou dans votre glace du dessert. Ce sucre a en fait tellement de sources différentes qu’il est difficile de dresser un état des lieux précis des différents types de sucres consommés par les Français.

En revanche ce que l’on peut chiffrer ce sont les quantités des différents produits sucrants. Pour faire simple, on distingue deux filières principales pour les produits sucrants :

 

L’industrie du sucre-saccharose:

Le sucre de table qui provient à 94 % de la betterave sucrière et à 6 % de la canne à sucre.

La production de saccharose s’élevait à 2,2 millions de tonnes l’année 2004 pour la France.

 

L’industrie des produits d’hydrolyse de l’amidon:

A l’origine de la majorité des produits sucrants comme le glucose, le dextrose ou les sirops de glucose fructose. L’amidon est issu du blé à 52 % et du maïs à 48 %.

La production de produits d’hydrolyse de l’amidon s’élevait à 387.000 tonnes en 2004 dont :

  • 45 000 tonnes de dextrose

  • 98 000 tonnes d’isoglucose (ou sirop de glucose fructose)

  • 242 000 tonnes de sirop de glucose

 

L’Europe au saccharose

Pourquoi les produits d’hydrolyse d’amidon sont-ils nettement moins représentés que le sucre ? Parce que, dans l’Union européenne, l’industrie sucrière traditionnelle est protégée par des quotas. Pour éviter de concurrencer trop fortement l’industrie du sucre-saccharose, l’Union européenne a limité la production d’isoglucose à 500 000 tonnes par an.

 

Et les Etats-Unis à l’isoglucose

Aux Etats-Unis c’est plutôt la situation inverse qui est constaté : l’isoglucose y est roi. Du fait des systèmes de soutien des prix et de quotas imposés depuis mai 1982, l’importation de sucre aux Etats-Unis est hors de prix, rendant l’isoglucose produit à partir du maïs plus économique puisque le prix du maïs y est particulièrement bas du fait des subventions gouvernementales. D’ailleurs les géants de l’industrie agro-alimentaire se sont rapidement convertis à l’isoglucose : des grands groupes comme Coca-cola ou Pepsi ont abandonné le saccharose au profit de ce sirop de maïs à haute teneur en fructose dès les années 1980.

 

Lisez aussi sur ce thème les articles :

Exclusif : Un sirop sucré est toxique pour les abeilles. Et pour l’homme ?

Le sucre dans tous ses états

Petite histoire du sirop de glucose-fructose

Le problème avec le fructose

A découvrir également

Back to top