La méthode T.R.E

Par Priscille Tremblais - Journaliste scientifique Publié le 15/02/2019 Mis à jour le 09/07/2021
Fiche pratique

Le tremblement thérapeutique pour relâcher les tensions, ou méthode T.R.E (trauma releasing exercises) a été mise au point par David Berceli, à partir de la manière dont les animaux se remettent naturellement d’un stress. Découvrez comment elle fonctionne.

Qu’est-ce que la technique TRE ?

La méthode T.R.E repose sur l’hypothèse que l’être humain possède au plus profond de son corps une faculté réparatrice organique qui lui permet de guérir de lui-même d’un grand nombre d’expériences traumatiques, tout simplement en tremblant. Les exercices qu’elle propose ont pour objectif de déclencher ce tremblement libérateur.

Pour qui ? Pour quoi ?

Pour les soldats et les personnes ayant vécu en zone de guerre en premier lieu mais aussi de manière générale toutes les personnes ayant vécu des traumatismes importants ou souffrant de stress post-traumatique (cette méthode permet d’en améliorer les symptômes). Après une catastrophe naturelle par exemple, les habitants des zones concernées souffre de ce stress particulier, avec un effet important sur leur santé mentale à long terme.

Le syndrome de stress post-traumatique fait référence à tout état d’anxiété incontrôlable faisant suite à une expérience traumatisante et dont les symptômes peuvent être les suivants :

  • altération du fonctionnement quotidien de la personne ;
  • irritabilité ;
  • réactions d’effroi exagérées ;
  • troubles du sommeil ;
  • réminiscences traumatiques ;
  • troubles de la mémoire ;
  • cauchemars ;
  • détachement émotionnel ;
  • flash-back ;
  • troubles de la concentration ;
  • conduites d’évitement symbolique.

Dans le monde occidental stressant actuel, on peut imaginer que tout le monde est concerné par l’accumulation de petites tensions, devenant des contractures. Donc potentiellement tout le monde peut profiter de cette méthode.
Les adeptes de la T.R.E rapportent aussi les effets suivants : moins d’anxiété, plus d’énergie et d’endurance, moins de stress au travail, meilleur sommeil, moins de conflits avec les autres, moins de douleur de dos…

Comment ça marche ?

Le fait de trembler est une réponse naturelle permettant à l’organisme d’évacuer la tension excessive et la surcharge de substances neurochimiques générées par un choc et de retourner à un état de repos et de détente. Cette capacité à se débarrasser du traumatisme en tremblant est en fait l’une des réactions les plus primitives de l’animal humain. Malheureusement, il l’a inhibé, voire étouffé.

Afin de comprendre ce que trembler apporte à l’Homme, il est utile de se pencher sur la façon dont tous les mammifères gèrent leurs expériences traumatiques. Les animaux vivant dans leur habitat naturel sont souvent confrontés à des traumatismes. Mais contrairement aux humains, ils n’ont pas réprimé leur capacité innée à évacuer, par le tremblement, le trop-plein d’énergie que génère leur corps durant un événement traumatique, pour pouvoir reprendre ensuite le cours de leur existence délivrés de ce fardeau.

Lorsqu’une gazelle attaquée par un lion parvient à lui échapper, son corps tout entier se met à trembler pour expulser la tension qui s’est accumulée en lui. Une fois cette tension éliminée, la gazelle rejoint le troupeau au bord de la mare et recommence à s’abreuver avec ses congénères comme s’il ne s’était rien passé. Nos animaux de compagnie eux-mêmes ont beau être domestiqués et vivre dans des environnements artificiels, lorsqu’ils ont peur du tonnerre et des éclairs, ils se rapprochent de nous et se mettent à trembler. Par ce tremblement, leur corps évacue le trop-plein d’énergie en même temps qu’il le produit.

Quand l'être humain est très nerveux ou excité, il se donne souvent le plus grand mal pour ne pas trembler afin de ne pas passer pour quelqu’un de faible ou de peureux. Ce contrôle du Moi crée un conflit entre le corps et l’esprit. Tandis que le corps aspire instinctivement à trembler pour évacuer la tension accumulée, le mental refuse de le laisser faire.

Généralement, l’esprit domine le corps, et ce dernier doit trouver un autre moyen de gérer cette surcharge énergétique. Il contracte alors ses muscles et, ce faisant, contient l’énergie excessive jusqu’à ce que le mental lui permette de la décharger. Mais tant qu’ils n’ont pas la possibilité d’évacuer l’énergie accumulée, les muscles contractés génèrent un état de tension chronique dans l’organisme. Cette tension chronique est l’une des sources du syndrome de stress post-traumatique.

Les réactions post-traumatiques sont causées par l’excitation générée au moment de l’événement par un instinct de protection qui n’a pas été évacuée par la suite. Faute d’avoir été déchargée, cette énergie reste bloquée dans une boucle neuronale et physique entraînant chez la personne une compulsion de répétition. Tant que le corps ne s’en sera pas débarrassé en tremblant, il continuera à répéter ce schéma chronique de tension. Le fait que la personne puisse activer son mécanisme naturel de relâchement des tensions et, ainsi, signaler à son corps qu’il peut revenir à un état de repos et de récupération, joue un rôle majeur dans la guérison de son traumatisme.

Une fois passé l’événement traumatique, le système nerveux humain est en effet conçu pour s’activer et évacuer par le tremblement l’ensemble des substances neurochimiques et des tensions résiduelles, informant ainsi le cerveau que le danger est passé et qu’il peut quitter le mode « alerte ».

Mais si le système nerveux ne s’active pas, le mécanisme d’alerte tourne en boucle : le cerveau se croyant toujours en danger continue de commander au corps de rester prêt à fuir ou à combattre tandis que la tension corporelle élevée suggère au cerveau que le danger n’est pas passé.

La méthode T.R.E propose des exercices conçus spécifiquement pour déclencher artificiellement ce mécanisme de tremblement. Simples et indolores, ces exercices permettent de relâcher les contractions musculaires chroniques et profondes occasionnées par un choc grave ou un trauma.
La technique T.R.E a pour spécificité de faire partir le tremblement de son centre de gravité situé dans le bassin, pour lui permettre de se propager ensuite dans le corps tout entier, et, en passant ainsi successivement par tous les foyers de tension chronique et profonde, de les dissoudre naturellement.

Que dit la recherche de la méthode TRE ?

Si David Berceli a appliqué les exercices T.R.E. pendant 15 ans dans 19 pays ravagés par la guerre et que, selon son expérience, ces exercices ont aidé les populations à guérir des traumatismes, et soulager les symptômes du syndrome de stress post-traumatique, la méthode TRE a encore été assez peu évaluée avec une méthodologie scientifique rigoureuse. Il existe cependant quelques études, essentiellement menées par David Berceli et par des équipes allemandes.

Par exemple, en 2014, des chercheurs américains et sud-africains ont demandé à 21 travailleurs humanitaires non professionnels de l’organisation SOS Children, en Afrique du Sud, de suivre une formation à la T.R.E pendant 10 semaines. Résultats : la méthode T.R.E a été suivie par 91,3% des travailleurs et elle s’est accompagnée d’une augmentation dans tous les domaines de la qualité de vie, évalués par questionnaire.

Des chercheurs se sont aussi intéressés à son utilisation contre le burn-out, dans le cadre de violences familiales ou sur la qualité de vie en général. Mais les études sont trop peu nombreuses, et pas d'assez bonne qualité, pour pouvoir attester de l’efficacité de cette méthode.

En pratique

Le principe des exercices est de stresser légèrement les muscles du corps, puis de les étirer. On applique cela à toute une série de muscles. Et grâce à ce rythme pulsatile, les muscles passent alternativement de la contraction au relâchement. Et ensuite la personne peut s’allonger sur le sol sans rien faire et non seulement cette pulsation continue, mais elle commence de diffuser dans le corps tout entier – c’est l’objectif – pour atteindre des muscles qui sont excessivement contractés et les amener à ce même rythme pulsatile. Tout le corps s’en trouve en définitive relâché.

Combien de temps suivre la méthode TRE ?

Les exercices doivent idéalement être pratiqués tous les jours ou 2 jours au début, pendant un mois. L’idée est d’habituer le corps aux tremblements et de diminuer progressivement les tensions. Ensuite, faire ces exercices 2-3 fois par semaine suffit. Mais une pratique régulière est importante afin de ne laisser aucune tension s’installer.

7 exercices de TRE

Il existe 7 exercices pour induire le tremblement thérapeutique. Ils sont simples et accessibles à tout le monde pour peu qu'on ne souffre pas de problème musculaire ou articulaire. 6 se pratiquent debout, 1 allongé. Il est conseillé de commencer par ceux qui mobilisent le bas du corps (orteils, pieds) puis remonter progressivement le long des jambes jusqu'au bassin avant d'aborder le haut du corps.

Certaines personnes trouvent qu’ils ont un effet calmant et les pratiquent le soir pour se relaxer. D’autres trouvent au contraire qu’ils les dynamisent et les pratiquent le matin ou l’après-midi quand elles ressentent le besoin d’un regain d’énergie.

Généralement, le mieux est d’intégrer ces exercices dans vos séances habituelles d’activité physique. Prévoir pour cela un quart d’heure de plus et terminer sa séance par les exercices TRE.

Voir un exemple d’exercice

En bref, les avantages des exercices TRE

  • Ils sont faciles à apprendre et ont un effet immédiat dans un grand nombre de cas.
  • Dans certaines circonstances, ils constituent un frein naturel aux symptômes de stress post-traumatique ainsi qu’un moyen de les réduire, et amoindrissent ainsi les effets d’éventuels traumas ultérieurs.
  • Ils s’utilisent sans aide et permettent de diagnostiquer soi-même le degré et la gravité de la tension induite par un épisode traumatique.
  • Ils s’intègrent aisément dans l’activité physique quotidienne : c’est un processus simple de prévention et de guérison basé sur un travail corporel.
  • Ils restaurent la sensation d’intégrité physique, contribuant à accélérer ainsi qu’à mieux intégrer le processus de guérison.
  • Ils peuvent compléter un suivi psychologique voire, dans certaines circonstances, le remplacer.

Pour en savoir plus

Références
  1. Berceli D, Salmon M, Bonifas R, Ndefo N. Effects of self-induced unclassified tremors on quality of life among non-professional caregivers: A pilot study. Glob Adv Health Med. 2014;3(5):45-48. 
  2. McCann T. An evaluation of the effects of a training program in trauma release exercises on quality of life [master’s thesis]. Cape Town, South Africa: University of Cape Town; 2011. 
  3. Macedo D. [Tension and trauma release exercise: Application to situations of domestic violence][Master’s thesis]. Brasilia, Brazil: Universidade de Brasilia; 2013.
  4. Nibel H.Shake it up baby! Trauma and Tension Releasing Exercises (TRE@) as a new promising offering in promoting occupational health Proceedings of the Gesellschaft für Arbeitswissenschaft [Society of Occupational Science] Spring Convention; 2015 Feb 25-27; Karlruhe, Germany.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top