Diabète : le régime paléo plus efficace que celui des médecins

Par Lanutrition.fr Publié le 02/04/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Quand on est diabétique, mieux vaudrait suivre un régime paléo que celui habituellement conseillé par les sociétés de médecins.

Une nouvelle étude conclut à la supériorité du régime paléo pour améliorer les patients diabétiques. Le régime paléo s'inspire de l'alimentation pré-agricole, celle des chasseurs-cueilleurs qui mangeaient de grandes quantités de fruits, légumes, feuilles, tubercules, racines, noix, de la viande, poisson, coquillages, mais aucun des aliments introduits au néolithique comme les produits céréaliers et les laitages.

Les chercheurs pensent que les aliments introduits il y a 10 000 ans au néolithjique, surtout s'ils sont transformés, pourraient expliquer l'explosion des maladies métaboliques comme le diabète, l'obésité, et aussi les maladies cardiovasculaires et certains cancers. D'où l'idée de proposer de revenir au mode alimentaire suivi par l'humanité (dans ses variétés) depuis des millions d'années.

Dans cette petite étude, 14 patients atteints de diabète de tyep-2 ont suivi pendant deux semaines un régime de type paléo composé de légumes, fruits, noix, viande, sans sel ni sucre ni produits laitiers, ni produits céréaliers. Ils ont été comparés à 10 participants suivant les recommandations nutritionnelles de l’Association américaine du diabète (ADA), une société savante composé de médecins spécialistes du diabète.

Lire : Régime paléo : ce qu'il peut faire pour vous

L’ADA conseille de manger entre autres des céréales complètes, des légumes secs, des produits laitiers maigres, peu de sel.

Les chercheurs ont mesuré l’évolution de plusieurs marqueurs dont la pression artérielle, les électrolytes urinaires, l’hémoglobine glyquée, la fructosamine, la résistance à l’insuline et les lipides sanguins.

L'étude paraît ce jour dans l'European Journal of Clinical Nutrition.

Résultats : des améliorations ont été relevées dans les deux groupes, mais c’est dans le groupe Paléo que les améliorations ont été les plus marquées pour ce qui est du contrôle du glucose et des profils lipidiques. En plus, dans le groupe paléo, les participants qui avaient le niveau de résistance à l’insuline le plus élevé ont connu une amélioration importante, alors que rien de cela n’a été observé dans le groupe qui suivait les conseils de l’ADA.

Les auteurs de l’étude concluent qu’un régime paléo, même suivi sur une courte durée améliore plus les patients que le régime conseillé par les médecins diabétologues.

Lire : le régime paléo fait maigrir

Plusieurs études ont déjà montré des bénéfices du régime paléo. Beaucoup, comme celle-ci, sont encore de courte durée ou sur un petit nombre de participants. D'autres études en cours devraient permettre de confirmer ces avantages à une plus grande échelle.

Pour passer au paléo, lisez "Je me mets au paléo" de Aglaée Jacob (lire un extrait ICI >>)

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top