Le café protègerait du cancer de l’endomètre mais il faut en boire beaucoup

Par Juliette Pouyat Publié le 13/02/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Les femmes qui boivent 4 tasses de café par jour ont moins de risque de cancer de l’endomètre que celles qui en boivent peu ou pas du tout

Boire du café serait bon pour la mémoire, pour la santé du foie et diminuerait le risque de diabète. Une nouvelle étude parue dans Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention suggère que le café permettrait également de diminuer le risque de cancer de l’endomètre chez les femmes qui en boivent beaucoup.

Lire : le café renforce la mémoire et le café protègerait le foie

L’endomètre est le tissu qui tapisse la paroi intérieure de l'utérus. En France, le cancer de l’endomètre se situe au 5ème rang des cancers chez la femme en termes d’incidence. Les hormones jouent un rôle important dans l’apparition de ce cancer.

Aux Etats-Unis, 55 000 nouveaux cas de cancer de l’endomètre pourraient être diagnostiqués cette année dont 10 000 décès. Parmi les facteurs de risque, on trouve le surpoids, des premières règles précoces (avant 12 ans) et une ménopause tardive.

Lire : contre le cancer de l'endomètre, rester mince, choisir ses glucides, bouger et boire du café

En utilisant les données issues de trois grandes études - European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition EPIC et la Nurse's Health Studies I et II - et concernant plus de 456 000 femmes, les chercheurs ont analysé les habitudes alimentaires de 2834 femmes diagnostiquées avec un cancer de l’endomètre. Ils ont analysé 84 aliments et nutriments.

Les résultats montrent que les femmes qui boivent environ 4 tasses de café par jour ont 18% de risque en moins de développer un cancer de l’endomètre que les femmes qui en consomment moins d’une par jour.

« Nous n’avons pas été surpris par ces résultats concernant l’association entre des apports élevés en café et un risque réduit de cancer de l’endomètre car ils sont conformes à ce qui a été observé dans des études antérieures » dit Melissa Merritt, auteure de l’étude. « Le fait que nous ayons utilisé des méthodes similaires à celles des études antérieures est essentiel pour comparer nos résultats ».

L’article rapporte que l’étude NHS/NHSII a montré qu’un litre de café par jour diminuait de 18% le risque de cancer de l’endomètre, l’étude EPIC a quant à elle trouvé la même diminution du risque avec 750 mL de café.

« Pour la plupart des autres facteurs alimentaires, nous n’avons pas trouvé d’association avec le risque de cancer de l’endomètre » disent les chercheurs.

Les résultats de cette étude montrent une association pas une relation de cause à effet entre le café et le risque de cancer de l’endomètre. L’étude ne fait pas non plus la distinction entre café « normal » et décaféiné. Cependant, il semble que la caféine ne joue pas un rôle dans la réduction du risque de cancer de l’endomètre dans la mesure où la même association n’a pas été mise en évidence dans d’autres aliments contenant de la caféine–comme le thé par exemple.

Si les auteurs ne peuvent pas expliquer avec certitude comment le café diminue le risque de cancer de l’endomètre ils expliquent qu’il est possible que le café réduise les niveaux d’œstrogènes dans le corps, modifiant ainsi l’équilibre des hormones. « Or, si l’équilibre entre œstrogènes et progestérone se décale en faveur des œstrogènes, le risque de cancer de l’endomètre augmente, selon l’American Cancer Society ».

Une autre explication pourrait provenir des antioxydants présents dans le café qui sont capables de prévenir ou ralentir les dommages cellulaires.

Lire : les isoflavones contre le cancer de l'endomètre

Source

Merritt MA, Tzoulaki I, Tworoger SS, De Vivo I, Hankinson SE, Fernandes J, Tsilidis KK, Weiderpass E, Tjønneland A, Petersen KE, Dahm CC, Overvad K, Dossus L, Boutron-Ruault MC, Fagherazzi G10, Fortner RT, Kaaks R, Aleksandrova K, Boeing H, Trichopoulou A, Bamia C, Trichopoulos D, Palli D, Grioni S, Tumino R, Sacerdote C, Mattiello A, Bueno-de-Mesquita HB, Onland-Moret NC, Peeters PH, Gram IT, Skeie G, Quirós JR, Duell EJ, Sánchez MJ, Salmerón D, Barricarte A, Chamosa S, Ericson U, Sonestedt E, Nilsson LM, Idahl A, Khaw KT, Wareham N, Travis RC, Rinaldi S, Romieu I, Patel CJ, Riboli E, Gunter MJ. Investigation of Dietary Factors and Endometrial Cancer Risk Using a Nutrient-wide Association Study Approach in the EPIC and Nurses' Health Study (NHS) and NHSII. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2015 Feb;24(2):466-71. doi: 10.1158/1055-9965.EPI-14-0970.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top