Les algues, une usine à antioxydants

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 13/09/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Des chercheurs français ont élucidé le mécanisme de fabrication des antioxydants dans une algue brune.

Riches en antioxydants, les algues sont particulièrement intéressantes pour la santé. Dans un article paru dans Plant Cell, des chercheurs français expliquent le mécanisme de fabrication des antioxydants dans une algue brune.

Encore peu présentes dans nos assiettes, les algues contiennent des antioxydants, des oligoéléments, des fibres…. On peut les déguster fraîches, mais, au supermarché, on les trouve aussi sous forme de paillettes à réhydrater dans les salades et les potages. Les algues sont des aliments sains. C’est aussi une source de protéines intéressante.

Consulter notre dossier sur les algues

Dans cette étude, des chercheurs de la station de Roscoff et du laboratoire des sciences de l’environnement marin de Brest ont mis à jour le mécanisme de production d’antioxydants dans une algue. Pour cela, ils ont utilisé une espèce modèle, Ectocarpus siliculosus : ne mesurant que quelques centimètres, cette algue brune très fertile possède un cycle de vie rapide et un génome de petite taille qui en font un outil de choix pour la recherche.

Parmi les algues brunes comestibles, on trouve par exemple le fucus, le hijiki, la sargasse, la laminaire sucrée ou le spagghetti de mer. Les algues contiennent des phlorotannins, des antioxydants intéressants pour le traitement et la prévention du cancer, des maladies inflammatoires, cardiovasculaires et neuro-dégénératives.

Consulter notre dossier sur les antioxydants

En étudiant le génome de l’algue brune, l’équipe française a identifié des gènes homologues à ceux qui interviennent dans la synthèse de composés phénoliques de plantes terrestres. Ces gènes ont été insérés dans une bactérie pour produire de grandes quantités d’enzymes capables de fabriquer les composés phénoliques. L’une de ces enzymes, la PKS III, a été particulièrement étudiée ; elle est capable de fabriquer du phloroglucinol qui est un antispasmodique.

En révélant le mécanisme par lequel l’enzyme de l’algue fabrique des composés phénoliques, les chercheurs ouvrent la voie à des applications industrielles. Ces résultats font l’objet d’un brevet qui pourrait faciliter la production des phlorotannins, qui sont utilisés par les industries pharmaceutiques et cosmétiques. Ce travail est soutenu par Europole Mer, dans le cadre d’IDEALG, un projet du programme d’investissements d’avenir.

Les algues brunes ne sont pas les seules à produire des antioxydants. La spiruline, une autre algue qui existe sous forme de compléments alimentaires, est un des aliments les plus riches en antioxydants existant sur le marché.

Lire : Agrumes et spiruline, les champions des antioxydants !

A découvrir, le premier guide, à prix réduit, qui donne lepouvoir antioxydant de plus de 500 aliments et la nature desantioxydants qu’ils renferment : Guide des aliments antioxydants de J. Pouyat-Leclère (lire un extrait ICI  >>)

Références
  1. Meslet-Cladière L, Delage L, J-J Leroux C, Goulitquer S, Leblanc C, Creis E, Gall EA, Stiger-Pouvreau V, Czjzek M, Potin P. Structure/Function Analysis of a Type III Polyketide Synthase in the Brown Alga Ectocarpus siliculosus Reveals a Biochemical Pathway in Phlorotannin Monomer Biosynthesis. Plant Cell. 2013 Aug 27.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top