Une bonne diversité du microbiote, gage d’un bon sommeil

Par Sarah Amiri Publié le 04/11/2019 Mis à jour le 04/11/2019
Actualité

Une étude publiée dans PLOS One établit un lien entre une bonne qualité du sommeil et un microbiote intestinal sain.

Pourquoi c’est important

Un microbiote intestinal sain joue un rôle sur la santé de nombreuses autres parties du corps, et son lien avec le système immunitaire en particulier est bien établi. Son rôle dans la qualité du sommeil n’est en revanche encore pas bien connu, pourtant il y a des chances pour qu’il soit important dans la mesure où le sommeil est intrinsèquement lié au système immunitaire.

Une étude qui vient d’être publiée dans PLOS One a réussi à établir un lien entre une bonne qualité du sommeil, le système immunitaire et un microbiote sain. 
 

L’étude

L’étude a été réalisée sur 26 participants. Les chercheurs ont récolté les paramètres relatifs au sommeil (temps de sommeil, heure de couchée et de réveil, nombre de réveils durant la nuit, efficacité totale du sommeil…) à l’aide d’une montre connectée que les participants ont porté pendant 1 mois. En parallèle, ils se sont intéressés à certains marqueurs biologiques (cortisol, molécules du système immunitaire…), à leur état psychologique (à l’aide de test comportemental et cognitif) et à la composition de leur microbiote (avec des analyses fécales).

Résultats : la diversité du microbiote est associée à un bon sommeil et une richesse en Bactéroïdes et Firmicutes, contrairement au sommeil fragmenté qui est associé seulement en une richesse en Bactéroïdes. Ces deux familles de bactéries ont déjà été associées à la qualité du sommeil chez les humains, et il semble de plus en plus évident qu’elles peuvent moduler le rythme circadien et l'apport alimentaire, deux facteurs qui influent sur la qualité du sommeil. Dans une autre étude, des chercheurs ont découvert que la privation partielle de sommeil modifie le ratio de ces deux types de bactéries. 

En pratique

Prendre soin de ses intestins consiste à entretenir les bonnes bactéries qui y vivent. Pour cela il faut d’abord éviter toutes substances capables de leur nuire (antibiotiques en excès, alcool, tabac, alimentation ultra-transformée…). Ensuite, il faut adopter une alimentation qui nourrit ces bactéries, riches en fibres prébiotiques. Ce n’est qu’à la suite de ce changement qu’une éventuelle supplémentation en probiotiques (contenant des bactéries bénéfiques) pourra être efficace.

À lire aussi : Comment restaurer son microbiote (abonné) et 14 jours pour bien dormir 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top