4 ados sur 5 ne font pas assez de sport

Par Marie-Céline Ray Publié le 25/11/2019 Mis à jour le 25/11/2019
Actualité

En moyenne dans le monde, quatre adolescents sur cinq n’atteignent pas le niveau d’activité physique recommandé par l’OMS.

Pourquoi c’est important

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande aux adolescents de pratiquer chaque jour au moins une heure d’activité physique modérée à intense. L’exercice favorise une bonne santé cardiorespiratoire, osseuse et musculaire, il limite le risque de surpoids et d’obésité. De plus, la pratique d’une activité sportive à l’adolescence participe à la socialisation. Mais nos ados font-ils suffisamment de sport ? Respectent-ils les recommandations de l’OMS ?

Lire : Comment bien se muscler à l'adolescence

Ce que montre l’étude

Cette étude de l’OMS paraît dans la revue The Lancet Child & Adolescent Health. Elle s’appuie sur des enquêtes réalisées dans des établissements scolaires. Les données concernent 1,6 million de garçons et de filles âgés de 11 à 17 ans, scolarisés dans 146 pays entre 2001 et 2016. Les scientifiques ont considéré comme relevant de l’activité physique : les sports de loisirs, les tâches ménagères, la marche, le vélo…

Les résultats montrent que plus de 80 % des jeunes scolarisés dans cette classe d’âge ne respectent pas les recommandations de l’OMS en termes d’activité physique. Plus précisément, 85 % des filles et 78 % des garçons font moins d’une heure d’activité physique par jour. Dans la plupart des pays, l’écart entre garçons et filles « s’est creusé sur la période 2001-2016 », affirme le communiqué de l’OMS. En effet, il y a eu une légère amélioration du côté des garçons, mais pas chez les filles dont le niveau d’activité stagne.

Les différences entre nations ne sont pas forcément liées aux revenus des habitants. Parmi les pays où les jeunes sont les plus actifs se trouvent par exemples l’Inde, le Bangladesh et les Etats-Unis. Les auteurs avancent plusieurs explications : en Inde et au Bangladesh les sports nationaux comme le criquet jouent un rôle important ; par ailleurs, les filles doivent souvent accomplir des tâches ménagères dans ces pays. Aux Etats-Unis, la pratique du sport est encouragée par les médias, par un accès facile aux clubs sportifs et l’enseignement du sport est de bonne qualité dans les établissements scolaires. Les pays qui enregistraient la plus grande proportion de jeunes inactifs physiquement étaient les Philippines pour les garçons et la Corée du Sud pour les filles.

La sédentarité peut avoir des conséquences sur la santé actuelle et à venir de ces jeunes. En 2018, l’OMS a lancé un programme visant à réduire l’inactivité des adolescents et des adultes de 15 % en 2030. Mais au vu de ces résultats, cet objectif ne devrait pas être atteint chez les ados....

Les auteurs soulignent que les politiques publiques doivent favoriser le sport chez les jeunes, et notamment les filles, grâce à des aménagements urbains, la sécurisation des voiries pour les piétons et les cyclistes, mais aussi la réduction des inégalités entre garçons et filles.

En pratique

Pour encourager votre adolescent à se dépenser, vous pouvez naturellement lui proposer de pratiquer un sport dans un club ou dans l’association sportive de son établissement scolaire. Incitez-le à se déplacer à pied ou en vélo plutôt qu’en voiture, lorsque c’est possible. Organisez des sorties le week-end pour marcher, faire du vélo, du roller ou nager à la piscine ! Donnez l’exemple et pratiquez un sport en famille : course à pied, badminton, natation, volley, basket… Beaucoup de communes aménagent de petits terrains de sport ouverts au public comme les city parks ou skate parks.

Des livres pour aller plus loin : Quels sports pour votre enfant et Reprendre le sport

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top