Le French Paradox : contesté, mais toujours d’actualité

Par Lanutrition.fr Publié le 24/01/2007 Mis à jour le 21/11/2017 Edition Abonné
Les Français jouissent d’une mortalité cardiovasculaire faible alors qu’ils ne devraient pas : ils consomment des graisses, ont un cholestérol plutôt élevé. C’est le French Paradox, popularisé par Serge Renaud et Michel de Lorgeril et qu’ils attribuent en partie au vin. Cette exception française est aujourd’hui contestée, mais elle résiste.  

Heureux Français ! En dépit de facteurs de risque identiques à leurs voisins européens, malgré leur goût pour le beurre, les fromages et...

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Retrouvez la suite de votre article en vous connectant à votre espace personnel.

Je m'identifie
Pas encore abonné ?

Accédez à des articles et conseils exclusifs en vous abonnant pour seulement 39 € / an.

Je m'abonne
Publicité

A découvrir également

Back to top