Faut-il éviter les huiles de palme et de coco du fait de leurs graisses saturées ?

Par Juliette Pouyat Publié le 17/11/2015 Mis à jour le 13/07/2017 Edition Abonné
Article

Huiles de palme et de coco ont été longtemps mises à l'index à cause de leurs acides gras saturés, accusés de favoriser l'infarctus. Les données scientifiques récentes sont plutôt rassurantes, et l'huile de coco présente même des bénéfices.

Longtemps, le consommateur a banni les graisses saturées, présentées comme mauvaises pour la santé cardiovasculaire, alors que les graisses insaturées bénéficiaient d’une meilleure image santé. On entend et on lit ainsi que les huiles d’olive et de colza sont des alliées santé alors que les graisses animales, les...

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Retrouvez la suite de votre article en vous connectant à votre espace personnel.

Je m'identifie
Pas encore abonné ?

Accédez à des articles et conseils exclusifs en vous abonnant pour seulement 39 € / an.

Je m'abonne
Publicité

A découvrir également

Back to top