Du saumon OGM au Canada

Par Marie-Céline Ray - Journaliste scientifique Publié le 30/08/2017 Mis à jour le 21/11/2017
Actualité

Une entreprise américaine a déjà vendu près de cinq tonnes de filets de saumon génétiquement modifié au Canada.

Cet été, l’entreprise AquaBounty Technologies a annoncé qu’elle avait vendu des filets de saumon génétiquement modifiés aux consommateurs canadiens, après avoir reçu l’accord des autorités sanitaires du pays. Un saumon vendu sans étiquetage particulier…

Au Canada, la réglementation n’impose pas d’étiquetage des produits OGM. En revanche, certains industriels choisissent d’apposer un label « sans OGM » sur leurs produits. C’est pourquoi Lucy Sharrat du Réseau canadien d’action sur les biotechnologies (RCAB) s’indignait de la façon dont a été traité le consommateur sur cette question : « Personne, sauf AquaBounty, ne sait où est le saumon OGM. » Elle ajoute que « La société n'a pas divulgué où les filets de saumon GM ont été vendus ou pour quel but, et nous sommes choqués de découvrir qu'ils sont entrés sur le marché en ce moment. »

Le saumon a été génétiquement modifié pour grandir bien plus vite qu’un poisson normal, mieux supporter les basses températures, en utilisant moins de ressources pour arriver à maturité. L’entreprise est partie d’un saumon d’Atlantique. Pour le faire grandir plus vite, elle a introduit une hormone de croissance provenant du saumon chinook et un gène d’un poisson qui possède des protéines anti-gel dans le sang.

Grâce à l’hormone de croissance présente dans le sang du saumon en grande quantité, le poisson grossit deux fois plus vite : il atteint sa taille adulte en 16 à 18 mois, contre 30 mois pour un saumon normal. Les poissons grandissent dans de grands réservoirs et ne peuvent pas s’échapper dans la nature. D’après AquaBounty, ces poissons consomment 20 à 25 % de nourriture en moins par gramme de viande produite, ce qui réduit les coûts de production.

Le Canada n’est pas le premier pays à autoriser le saumon d’AquaBounty pour l’alimentation : en novembre 2015, ce saumon a déjà reçu l’autorisation de la FDA aux États-Unis. L’agence sanitaire américaine affirmait alors que le saumon AquAdvantage de l’entreprise AquaBounty Technologies était aussi sûr que le saumon non-OGM pour la consommation. Il serait également « aussi nutritif ». La FDA soulignait également que les gènes insérés sont restés stables sur plusieurs générations de poissons.

Face à l’inquiétude des consommateurs, le ministère de la santé canadien se veut rassurant ; dans un communiqué, il affirme que les aliments OGM deviennent de plus en plus courants et qu’ils font partie du régime des canadiens. Il justifie aussi que les fabricants modifient les gènes des plantes et des animaux pour améliorer la qualité et la production, par exemple en réduisant les besoins en pesticides.

Lire aussi : Quand les OGM font Pschitt : bilan de 15 ans d'utilisation

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top