Pr Walter Willett : « Un supplément multivitaminé est une bonne assurance santé. »

Par Lanutrition.fr Publié le 17/03/2010 Mis à jour le 02/06/2017
Point de vue
Le Pr Walter Willett est professeur d’Epidémiologie et de Nutrition à l’Ecole de santé publique de Harvard (Boston, Massachusetts) et professeur de Médecine à l’Ecole de médecine de Harvard. Il est à la tête des deux plus grandes études prospectives nord-américaines, l’Etude des infirmières et l’Etude des professionnels de santé. Nous lui avons demandé son avis sur les compléments de vitamines et de minéraux.

Existe-t-il de bonnes raisons de prendre un supplément de vitamines et minéraux ?

Pr Walter Willett : Pour la plupart des adultes, un supplément multivitaminé avec des minéraux est une bonne assurance santé. Les vitamines étaient autrefois vues comme un moyen de prévenir les déficits. Cependant, des données scientifiques récentes suggèrent qu’il y a des bénéfices pour la santé avec des doses supérieures à celles qui suffisent à prévenir les déficits. Parmi ces vitamines on peut citer la vitamine B9 pour les maladies cardiovasculaires et les cancers du côlon et du sein et la vitamine D pour la santé osseuse et la prévention des cancers. Malgré tout, une multivitamine ne peut pas compenser un régime déséquilibré.

Mais a-t-on vraiment besoin de suppléments de vitamines si l’on mange équilibré ?

Certains n’en ont pas besoin mais il y a quelques nutriments marginaux dans l’alimentation de nombreuses personnes, même lorsqu’elles font attention à leur santé. Par exemple, les folates : il faut s’alimenter quasiment de manière parfaite pour se procurer 400 microgrammes de folates, ce qui semble d’ailleurs être une dose minimum. Les vitamines B6 et B12 manquent assez souvent elles aussi. Dans un régime alimentaire classique, la viande rouge et les produits d’origine animale sont les principales sources de B6 et B12, donc si les gens en mangent moins, ils ne compensent pas toujours par suffisamment de légumes secs pour en avoir assez. Ensuite, beaucoup de gens, surtout dans le nord de nos pays de l’hémisphère nord, manquent de vitamine D parce qu’on n’en fabrique plus assez ou plus du tout en hiver, quand le soleil est bas sur l’horizon.

Les études épidémiologiques que vous avez publiées dans le milieu des années 1990 laissaient penser que les suppléments de vitamines C et E sont bénéfiques, mais des études contrôlées n’ont pas confirmé ces résultats.

Je pense qu’il encore trop tôt pour porter un jugement sur les vitamines C et E et la santé cardiovasculaire. Nous n’avons clairement pas la réponse définitive. Dans l’étude Women's Health Study, les femmes qui ont reçu la vitamine E ont connu une réduction de 24% de la mortalité cardiovasculaire et cette réduction était statistiquement significative.

Y a-t-il des suppléments à déconseiller ?

Les hommes n’ont généralement pas besoin d’un supplément de calcium et des doses élevées pourraient même augmenter le risque de cancer de la prostate.

Prenez-vous à titre personnel des compléments alimentaires?

Je prends une multivitamine avec des minéraux et aussi un supplément de vitamine D.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top