L'ANSES pointe les faiblesses de l'étude du Pr Séralini sur le maïs OGM

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 23/10/2012 Mis à jour le 10/03/2017

Une étude dirigée par le Pr Séralini conclut que le maïs OGM de Monsanto serait responsable de tumeurs chez le rat.Après des réactions générales très partagées l'ANSES pointe les faiblesses de l'étude mais demande de nouvelles recherches.

L'étude du Pr Séralini qui met en évidence une augmentation du risque de cancer chez les rats nourris au maïs OGM de la société Monsanto (à lire en cliquant ici) a provoqué de nombreuses réactions dans la communauté scientifique. L'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) a donc été saisie par le Gouvernement afin d’examiner ces résultats parus le 19 septembre 2012.

Selon les experts de l'agence, les faiblesses méthodologiques de cette étude ne permettent pas de remettre en cause les évaluations réglementaires précédentes sur le maïs NK603 et le Round-up. Un point que le Pr Jean-François Narbonne, auteur de Sang pour sang toxique (lire un extrait ICI >>) et expert toxicologue, avait déjà souligné sur LaNutrition.fr début octobre (à lire en cliquant ici). En revanche, l'ANSES souligne le nombre limité de publications traitant des effets potentiels à long terme d’une consommation d’OGM associés à des pesticides et recommande donc d’engager des travaux sur ces questions. Malheureusement, en raison d'un manque de moyens, elle appelle à la mobilisation de financements publics nationaux ou européens dédiés à la réalisation d’études et de recherches d’envergure visant à consolider les connaissances sur les risques sanitaires insuffisamment documentés.

Il n'en reste pas moins qu'un argument du Pr Séralini est imparable : pourquoi son étude est-elle autant décortiquée alors que les résultats des études de Monsanto qui ont servi à approuver la mise en circulation de cet OGM restent maintenus secrets ?

A lire également sur ce sujet : Maïs OGM et tumeurs : l'étude du Pr Séralini remise en questions et OGM : les experts Français sont-ils achetés par les industriels ?

Référence

Présentation de l’avis de l’Anses relatif à l'analyse de l’étude de Séralini
et al. (2012) “Long term toxicity of a ROUNDUP herbicide and a ROUNDUP-tolerant genetically modified maize”. 22 octobre 2012.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top