Pas de pitié pour le Nutella

Par Lanutrition.fr Publié le 10/02/2009 Mis à jour le 10/03/2017
Aliment compulsif par excellence, les pâtes à tartiner au chocolat ont envahi nos placards. Elles ont malheureusement de piètres qualités nutritionnelles…

 

Elles sont bonnes pour la croissance

Faux

Le marketing des pâtes à tartiner laisse entendre qu’elles sont fabriquées à partir de noisettes, de lait ou de chocolat qui apportent des nutriments indispensables à la croissance des enfants. Ce n’est pas vraiment le cas ! Une cuillérée de pâte à tartiner traditionnelle (15g) n’apporte par exemple que 2,25 % des apports journaliers recommandés (AJR) en calcium pour les enfants de 1 à 9 ans. Par ailleurs, certains fabricants se targuent d’un apport intéressant en phosphore ou en vitamine B12. Mais les enfants manquent très rarement de l’un et de l’autre, l’alimentation couvrant largement les besoins. En ce qui concerne les teneurs en magnésium et en vitamine E, une cuillère apporte respectivement 3,4% et 10% des apports journaliers recommandés en ces deux nutriments.

Afssa, Apports nutritionnels conseillés pour la population française, 3ème édition, Tec et Doc 2001.

 

Il faut éviter celles qui contiennent de l’huile de palme

Vrai et Faux

Côté moins, l’huile de palme qui figure en bonne place dans ces pâtes a une teneur élevée en acides gras saturés, soupçonnés de nuire à la santé cardiovasculaire. Côté plus, elle apporte des substances très intéressantes appartenant à la famille de la vitamine E, les tocotriénols. Au final, les études publiées sont contradictoires, certaines trouvant un bénéfice, d’autres des risques. Le principal inconvénient démontré de l’utilisation de l’huile de palme, c’est la déforestation liée à son exploitation intensive.

French MA,Cholesterolaemic effect of palmitic acid in relation to other dietary fatty acids. Asia Pac J Clin Nutr. 2002;11 Suppl 7:S401-7.

 

Elles apportent les bénéfices du chocolat et des noisettes

Faux

Le chocolat (noir) peut être une bonne source de polyphénols antioxydants. Une consommation régulière et modérée de chocolat noir pourrait favoriser la santé cardiovasculaire. Mais la teneur en cacao de ces pâtes est 8 à 10 fois plus faible que celle d’une plaquette de chocolat. Les noisettes renferment des graisses moninsaturées comme l’huile d’olive ainsi que des phytostérols qui aident au contrôle du cholestérol. Plusieurs études associent une consommation régulière d’oléagineux à un effet hypocholestérolémiant, une diminution du risque de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2. Mais ces produits ne renferment que 10 à 13% de noisettes en poudre. En réalité, 85% des ingrédients sont représentées par du sucre et de l’huile qui confèrent aux pâtes à tartiner une densité nutritionnelle très faible et une densité calorique élevée, et quasiment aucun des avantages du chocolat et des noisettes.

Mukuddem-Petersen J, A systematic review of the effects of nuts on blood lipid profiles in humans. J Nutr. 2005;135:2082-2089.

 

Elles apportent plus de sucre que la confiture

Faux

Une portion de 15 grammes de pâte à tartiner apporte environ 8 grammes de sucre, soit l’équivalent de ce qu’apporte une confiture classique. La différence vient de la teneur en fruits et en nutriments : les confitures fournissent une quantité appréciable d’antioxydants, qui sont bien moins présents dans les pâtes à tartiner. Les confitures les plus riches en antioxydants sont celles à teneur en sucre réduite, et qui sont fabriquées à partir de de fraises, myrtilles, mûres, cassis ou cerises.

 

Elles favorisent l’acné

Vrai et Faux

Aucune étude n’est, à ce jour, parvenue à démontrer que le chocolat ou les produits qui en contiennent augmentent le risque d’acné. En revanche, de plus en plus de scientifiques s’accordent à dire que l’alimentation occidentale moderne joue un rôle. On sait d’ores et déjà que l’acné est corrélée à la consommation de deux familles d’aliments : les produits laitiers et les glucides à index glycémique élevé. Les pâtes à tartiner, lorsqu’elles encouragent le pain blanc, les céréales raffinées et la consommation excessive de lait peuvent favoriser l’acné.

Cordain L, Acne vulgaris: a disease of Western civilization. Arch Dermatol. 2002 Dec;138(12):1584-90.

 

Presque deux fois plus de sucre que le chocolat

 

Pâte à tartiner

Chocolat à croquer

Index glycémique

33

50

Teneur en cacao (%)

7,3

40

Energie (kcal)

541

521

Protéines (g)

5,4

6,9

Lipides (g)

29,7

35

Glucides (g)

56,8

36

Fibres (g)

5,4

8,6

Vitamine B1 (mg)

0,12

0,06

Vitamine B2 (mg)

0,17

0,1

Vitamine B9 (µg)

14

6

Vitamine E (mg)

4,96

0,55

Calcium (mg)

108

105

Fer (mg)

4,38

2,7

Magnésium (mg)

64

115

Sodium (mg)

41

65

Potassium (mg)

407

343

Phosphore (mg)

152

162

Acides gras saturés (g)

5,39

22,2

Acides mono-insaturés (g)

16,28

12

Acides gras poly-insaturés (g)

6,77

1,1

A découvrir également

Back to top