Besoins nutritionnels du chat âgé

Par Lanutrition.fr Publié le 10/08/2009 Mis à jour le 06/02/2017
Les chats âgés n’ont pas les mêmes besoins que leurs congénères plus jeunes. Détails.

La médicalisation du chat et une alimentation adaptée ont contribué ces dernières années à l'allongement de l'espérance de vie de cet animal. Après 10 ans, un chat est considéré comme âgé. La plupart des chats vivent plus de 14 ans ce qui signifie que pendant une longue partie de leur vie d'adulte, ils seront considérés comme des « seniors ». La longévité moyenne est de 14 ans, mais il n'est pas rare de rencontrer des chats de plus de 20 ans, le record absolu étant de 30 ans.

Les chats âgés ont des besoins alimentaires différents de ceux des animaux plus jeunes. Ils présentent certaines affections qui peuvent être prévenues ou améliorées grâce à la diététique : insuffisance rénale chronique, maladies de la sphère buccale, tumeurs, dégénérescences osseuses et musculaires, maladies cardiovasculaires et diabète sucré...

Une forte appétence de l'aliment est utile, de même qu'une texture moins dure des croquettes pour éviter les douleurs à la mastication. Il convient d'éviter, après un certain âge, les aliments acidifiant l'urine car ils favorisent le développement de calculs d'oxalate qui surviennent plus chez les chats âgés.

  • Energie : la diminution de l’activité induit un régime moins calorique. D'autres mesures diététiques sont nécessaires : l'appétit et les facultés d'assimilation déclinant, une alimentation concentrée en énergie est recommandée. Les besoins énergétiques d'un chat âgé devenu moins actif sont généralement réduits de 20%.

  • Protéines : il est par contre nécessaire d’augmenter les teneurs en protéines dans le but de préserver la masse musculaire et les défenses immunitaires.

  • Vitamines : les vitamines A et E, ont un rôle essentiel pour la protection du système immunitaire. Une carence de ces vitamines ou d'autres nutriments essentiels peut entraîner des dégradations cellulaires dans toutes les parties du corps. Le vieillissement est un phénomène très complexe au cours duquel on observe une augmentation de la production de radicaux libres contre lesquels l'animal se défend grâce aux substances anti-oxydantes. Ses défenses s'amenuisent au fur et à mesure du vieillissement. L'organisme peut alors être aidé par le biais d'une alimentation enrichie en vitamines E et C. La vitamine C aurait un effet protecteur contre les maladies bucco-dentaires, alors que la vitamine E, limitant la production de radicaux libres, atténue les effets du vieillissement. Ces 2 vitamines stimulent également les défenses immunitaires. C'est pourquoi les apports de ces deux vitamines doivent êtres multipliés par 5 ou 6 dès l'âge de 10 ans.

  • Minéraux : Apport modéré en phosphore pour des reins en bon état. En revanche, une diminution du taux de phosphore est conseillée.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top