Quel est le meilleur moment de la journée pour faire du sport ?

Par Marie-Céline Ray Publié le 04/08/2017 Mis à jour le 11/08/2017
Actualité

Faire de l’exercice tôt le matin, à jeun, permet de brûler plus de graisses.

D’après un article paru dans PLOS One, faire de l’exercice avant le petit déjeuner favorise l’oxydation des graisses pour toute la journée.

Le sport permet d’oxyder plus de lipides, et donc d’éliminer des graisses de l’organisme. Voilà la théorie. Mais en pratique, cet effet de l’exercice sur les graisses dépend aussi du moment auquel le sport est pratiqué. Après un repas, cela n’augmente ainsi pas vraiment l’oxydation des graisses chez les hommes, comme chez les femmes.

Dans cette étude, des chercheurs de l’université de Tsukuba au Japon ont voulu savoir si faire de l’exercice avant le petit déjeuner augmentait l’oxydation des graisses chez les femmes. Les mêmes chercheurs avaient déjà trouvé que chez les hommes l’exercice avant le petit déjeuner augmentait l’oxydation des graisses sur une période de 24h, par comparaison avec des jours sans exercice ou bien par rapport à la même séance de sport, réalisée après un repas (petit déjeuner, déjeuner ou dîner).

Neuf femmes en bonne santé, modérément actives, ont été suivies par calorimétrie pendant 24h. Soit elles sont restées inactives pendant la journée, soit elles ont fait 1h d’exercice modéré avant le petit déjeuner (à 50 % de leur VO2max). Les jours d’exercice, les femmes mangeaient plus, afin que l’équilibre énergétique reste similaire chez les participantes quel que soit le jour (actif ou inactif).

Chez toutes les participantes, les mesures ont été faites au début du cycle menstruel, lors de la phase folliculaire car l’utilisation des ressources en glucides (glycogène) au cours de l’exercice varie en fonction des phases du cycle.

Résultat : par rapport aux jours sans sport, l’exercice fait avant le petit déjeuner améliorait l’oxydation des graisses sur 24h (514 calories contre 400 calories par jour). L’exercice fait le matin avant le petit déjeuner, après une nuit de jeûne, augmente donc l’oxydation des lipides chez les femmes. De manière transitoire, cela permet un plus grand déficit énergétique et glucidique.

Comment expliquer ces résultats ? Ils pourraient être liés au cycle circadien, c’est-à-dire l’évolution des paramètres physiologiques sur 24h, qui influence la température corporelle, le métabolisme, la sécrétion des hormones et des neurotransmetteurs.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top