Les végétariens peuvent manquer de zinc

Par Lanutrition.fr Publié le 06/05/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Les adeptes des régimes végétariens et surtout végétaliens consomment moins de zinc et ont moins de zinc dans le sang que les autres.

Les régimes végétariens sont généralement associés à un risque moins élevé de maladies chroniques que les régimes de type « occidental ». Cependant, ils peuvent conduire à des déficits, en particulier zinc et vitamine B12, et aux troubles qui leur sont associés.

Lire : Des suppléments de vitamine B12 améliorent la santé cardiovasculaire des végétariens

L’analyse récente de 26 études qui comparaient le statut en zinc de végétariens et de non végétariens montre que la consommation de zinc et les concentrations sériques de zinc sont significativement plus basses chez les premiers que chez les seconds. Les catégories les plus à risque seraient les femmes végétariennes, les populations végétariennes des pays émergents, et les végétaliens.

Le zinc est surtout présent dans les aliments d’origine animale, en particulier huîtres, foie. Il y en a aussi dans certains végétaux (céréales, chocolat, pignons, noix de pécan et du Brésil, gingembre…) mais il est globalement moins bien absorbé.

Consultez la liste des sources de zinc

Le zinc est impliqué dans de très nombreuses réactions. Il intervient dans l’immunité, la synthèse protéique, la synthèse des acides nucléiques, l’expression des gènes, la production d’énergie, la désintoxication, la lutte contre les radicaux libres, la régulation de la glycémie, la reproduction et l’activité sexuelle.

Un déficit en zinc entraîne des troubles de l’immunité, des lésions de la peau, la chute des cheveux, des retards de cicatrisation, une oligospermie, des diarrhées, des troubles de la vision, du goût et de l’odorat pouvant entraîner une anorexie.

Chez la femme enceinte un déficit en cet élément peut aboutir à un défaut de croissance (hypotrophie) ou des malformations du fœtus, qui conduiront à un retard de croissance chez l’enfant et de maturation sexuelle chez l’adolescent.

Les auteurs encouragent les végétariens à optimiser leur alimentation pour y inclure de bonnes sources de zinc et limiter les facteurs qui nuisent à son absorption. Par exemple, le pain complet est plus riche en zinc mais la présence d’acide phytique, diminue son assimilation. Ce problème est contourné avec le pain au levain, car le levain « digère » partiellement l’acide phytique. Des suppléments de zinc ou des multivitamines contenant du zinc peuvent aussi prévenir les déficits.

Source

Foster M, Chu A, Petocz P, Samman S. Effect of vegetarian diets on zinc status: a systematic review and meta-analysis of studies in humans. J Sci Food Agric. 2013 Apr 17. doi: 10.1002/jsfa.6179.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top