Arginine et sport: une alliance minceur?

Par Lanutrition.fr Publié le 17/03/2006 Mis à jour le 10/03/2017
Connue des sportifs pour développer les biceps, l'arginine a plus d'un tour dans son sac...

 

Type

complément alimentaire

Usage traditionnel

obésité, surpoids, culturisme

Fonction

anabolisant

Efficacité

Bases scientifiques : , Bases cliniques :

Sécurité d’emploi



Qu’est ce que c’est

Une substance naturelle qui s’oppose à l’hypertension, stimule l’immunité, lutte contre les tumeurs, voilà qui frappe l’imagination. Ajoutez à cela qu’elle peut restaurer la fonction sexuelle chez des hommes atteints d’impuissance, et vous aurez une sorte de complément alimentaire à tout faire. Découverte en 1886 par Schulze et Steiger, l’arginine est pourtant un banal acide aminé (constituant des protéines). Mais quel acide aminé ! En 1978, une équipe américaine a montré que des suppléments d’arginine accélèrent la cicatrisation et la guérison de rats qui ont subi une opération, de même qu’ils préviennent la perte de poids qui suit un traumatisme de ce type. Depuis, ces propriétés ont été confirmés sur l’homme. L’arginine est donc aussi un anabolisant, qui facilite la construction de nouveaux tissus. Mais peut-il aider celles et ceux qui cherchent à mincir ?


Comment elle agit

L’arginine est populaire dans les milieux culturistes parce que sa consommation sous la forme de suppléments libère de faibles quantités d’insuline et d’hormone de croissance (en bloquant la sécrétion de somatostatine, l’hormone qui s’oppose à l’hormone de croissance). L’hormone de croissance, ainsi libérée par la prise d’arginine favorise le développement des muscles, et permet au corps de se débarrasser des graisses en excès.


Bases scientifiques et cliniques

Quelles sont les doses d’arginine nécessaires pour obtenir une élévation des taux d’hormone de croissance ? Il faut en administrer 30 g à des personnes en bonne santé (par voie orale ou intraveineuse) pour constater un effet chez tout le monde. Avec une dose de 2,4 g, seuls 50 % des participants voient leur taux d’hormone de croissance augmenter, alors qu’aucun effet n’est constaté chez des obèses. D’une manière générale, l’arginine provoque une réponse marquée de l’hormone de croissance chez les personnes jeunes (avant 30 ans) et chez celles qui ont le moins de graisses corporelles. Cependant une étude menée à l’université de Turin a trouvé que des septuagénaires voyaient leur taux d’hormone de croissance multiplié par 3 après un supplément d’arginine. En 1993, une autre étude a montré que, dans un groupe de culturistes, des suppléments d’arginine et de lysine (un autre acide aminé) permettent d’augmenter la masse maigre et de réduire la masse adipeuse. Mais il ne s’agit pas d’un modèle de rigueur.

Notre avis

Compte tenu des individualités biochimiques, il faut souvent prendre des doses très élevées d’arginine pour être sûr de constater des effets anabolisants. Ce qui limite fortement l’intérêt de cette substance. Une solution, développée par des fabricants, consiste à l’associer à d’autres acides aminés qui favorisent la sécrétion d’hormone de croissance, comme la lysine, ou la glutamine, mais ces associations n’ont pas fait l’objet d’études suffisantes. Enfin, pour être efficaces, les suppléments doivent s’inscrire dans un programme d’activité physique quasi-quotidienne.



Où la trouver

Alimentation : chocolat, bière, cacahuètes, noix de cajou, orge, pois.

Suppléments : pharmacies, magasins diététiques, vente par correspondance.


Doses usuelles

5 à 10 g par jour, en deux prises, 1 heure avant un exercice et 1 heure avant le coucher.


Précautions d’emploi

Contre-indications : maladies du foie, maladies des reins, schizophrénie, grossesse, allaitement, herpès.

Effets indésirables : nausée, diarrhées.

Précautions particulières : ne pas dépasser des doses de 10 g par jour.

 

Bibliographie

Elam RP. : « Morphological changes in adult males from resistance exercise and amino acid supplementation. » J Sports Med Phys Fitness 1988 ; 28:35-9.

Lambert MI : « Failure of commercial oral amino acid supplements to increase serum growth hormone concentrations in male body-builders ». Int J Sport Nutr. 1993 Sep;3(3):298-305.

Arvat E : « Arginine and growth hormone-releasing hormone restore the blunted growth hormone-releasing activity of hexarelin in elderly subjects. » J Clin Endocrinol Metab. 1994 Nov;79(5):1440-3.

Ghigo E, : « Arginine potentiates but does not restore the blunted growth hormone response to growth hormone-releasing hormone in obesity. » Metabolism. 1992 May;41(5):560-3.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top