La respiration Catana

Par Sarah Amiri - Diététicienne et journaliste scientifique Publié le 19/05/2021 Mis à jour le 20/05/2021
Fiche pratique

Auteur de La respiration pour la maîtrise de soi, Leonardo Pelagotti nous livre la technique de la respiration Catana ou respiration hormétique créée pour entraîner et adapter le souffle au manque d'oxygène et au surplus de dioxyde de carbone.

Qu’est-ce que c’est ?

La respiration Catana est une technique créée par Leonardo Pelagotti, instructeur de la méthode Wim Hof et coach Master Oxygen Advantage

La respiration CATANA tire son nom de son action catabolique et anabolique. Il définit cette technique comme une "Respiration hormétique". En effet, l'hormèse est un processus par lequel un organisme, à qui l’on administre de faibles doses d’agents générateurs de stress, normalement toxiques, se trouve renforcé et montre ensuite une plus grande résilience à des doses plus élevées de ces mêmes toxiques ou facteurs de stress. Pour Leonardo Pelagotti, "l'objectif est de perturber l'homéostasie pour créer des adaptations qui, avec la pratique, nous permettent d'atteindre un équilibre biochimique fort et stable."

>> Lire l'interview complète de Leonardo Pelagotti

Pour qui ? Pour quoi ?

Pour tout le monde, car cette technique ne demande pas de prérequis particuliers. 

Cette respiration permet l'optimisation du souffle et peut être intéressante pour les sportifs qui souhaitent augmenter leur capacité d'adaptation à des situations d'hypercapnie et d'hypoxie. Elle est aussi intéressante pour atteindre un état de relaxation et de détente.

En pratique 

Phase 1

D’abord, faites 6 inspirations yogiques complètes, lentes et profondes en commençant par le bas ventre et en continuant vers la poitrine et les épaules. Il faut respirer par le nez. L’air doit rentrer par les narines au plus haut de la cavité nasale et sans friction. L’expiration commence d’abord en relâchant le ventre puis la poitrine et enfin les épaules et le cou. Cette phase dure environ 1 minute pour les 6 respirations.

Phase 2

Après ces 6 respirations, à la dernière inspiration, bloquez au sommet de l’inspire avec les poumons pleins pour 5 secondes et ensuite déclenchez l’expiration de façon la plus naturelle jusqu’à arriver à la fin de l’expiration.

Phase 3

Ensuite, arrêtez la respiration (apnée expiratoire) en restant détendu jusqu’à ce que vous ressentiez les premières contractions involontaires du diaphragme et une envie de respirer forte. Tolérez un maximum 2/3 contractions, sans forcer.

Phase 4

Puis prenez une ample et profonde inspiration par le nez et au sommet gardez encore l’apnée le plus longtemps possible mais sans forcer. Si vous le pouvez, pendant la durée de l’apnée, faites une contraction périnée et amenez le nombril vers la colonne vertébrale et vers le haut. Sans forcer.

Phase 5

Ensuite, expirez et faites des respirations très lentes, les plus lentes, petites et subtiles possibles pendant 1 minute.

Vous pouvez répéter les étapes de 1 à 5 si vous le souhaitez.

Phase finale d’intégration

Pour conclure cette respiration, respirez de façon la plus naturelle possible pour 3 à 5 minutes. À chaque inspiration, imaginez et visualisez de l’énergie entrer en vous et vous recharger sans son parcours. À chaque expiration, visualisez et imaginez tous les débris et déchets du corps s’évaporer et sortir de vous.

Pour en savoir plus 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top