Les techniques corps-esprit aident à diminuer la douleur et les médicaments

Par Juliette Pouyat Publié le 07/11/2019 Mis à jour le 07/11/2019
Actualité

La méditation de pleine conscience, l’hypnose, la thérapie comportementale et cognitive (TCC) peuvent aider à diminuer la douleur et à limiter le recours aux opioïdes selon une étude récente.

Pourquoi c’est important

Les opioïdes sont de plus en plus prescrits contre la douleur et constituent un véritable problème de santé publique : ils peuvent provoquer une addiction dont il est difficile de se sortir et sont à l’origine d’un nombre important d’overdoses. Le nombre de décès associés aux opioïdes a explosé depuis les années 2000. Leur utilisation doit être strictement encadrée et limitée dans le temps. C’est pourquoi pour les personnes atteintes d’une douleur chronique, la mise en place de stratégie anti-douleur plus naturelle peut être crucial.

Les médicaments opioïdes les plus courants sont la codéine (présente dans le Codoliprane , Dafalgan Codéine , Efferalgan Codéine , Lindilane...), le tramadol (Contramal , Ixprim , Topalgic , Zamudol...) ou les extraits d'opium (Lamaline...). Quant à la morphine et ses dérivés, ce sont des opiacés reservés aux douleurs intenses.

Dans une nouvelle étude parue dans le JAMA Internal Medicine, des chercheurs se sont intéressés à l’impact de certaines techniques corps-esprit sur la douleur de patients traités aux opiacés. Les techniques corps-esprit utilisent les interactions entre les pensées, les émotions et le corps. Elles aident ceux qui les pratiquent à modifier leur comportement ainsi que le fonctionnement de leur cerveau dans le but d’améliorer leur santé et leur qualité de vie.

L’étude

Les chercheurs ont réalisé une revue de la littérature scientifique portant sur le rôle des thérapies corps-esprit dans le traitement de la douleur (liée à une procédure médicale ou chronique) prise en charge par la prescription d’opioïdes. Les thérapies corps-esprit comprennent la méditation de pleine conscience, l’hypnose, la relaxation, l’imagerie guidée, la suggestion thérapeutique et la thérapie cognitive et comportementale (TCC). Les auteurs ont sélectionné 60 essais contrôlés randomisés impliquant 6404 personnes au total.

Les résultats montrent que certaines techniques corps-esprit peuvent diminuer la douleur et réduire l’utilisation d’opiacés. Les scientifiques ont en effet constaté que la méditation de pleine conscience, l’hypnose, la suggestion thérapeutique et les TCC réduisent significativement l’intensité de la douleur. La majorité des études rapportent également que ces techniques corps-esprit permettent de réduire l’utilisation (voire l’abus) d’opioïdes.

Pour les chercheurs, les thérapies corps-esprit peuvent facilement être intégrées à la pratique médicale courante et pourraient potentiellement prévenir l'utilisation chronique de médicaments opiacés ainsi que tous les problèmes associés à l’abus de ces médicaments (addiction, overdose, décès…).

En pratique

Après une formation aux techniques corps-esprit, les patients peuvent continuer à les pratiquer chez eux. Facilement accessibles, ces méthodes peuvent jouer un rôle important pour tenter de combattre la crise liée aux opioïdes. Elles n’entraînent aucun effet secondaire, reste à choisir celle qui vous convient le mieux avec l’aide de votre médecin.

Des modifications alimentaires peuvent également aider à diminuer la douleur et retrouver une bonne qualité de vie comme l’explique Jacqueline Lagacé dans son ouvrage Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top