Trois épices efficaces contre la douleur

Par Lanutrition.fr Publié le 01/04/2016 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Plutôt que de prendre un médicament, testez ces épices dont les vertus anti-douleur ont été prouvées scientifiquement !

Arthrose, arthrite, migraine, côlon irritable... Ces maladies chroniques entraînent des douleurs et incitent à la consommation de médicaments qui ne sont pas forcément anodins pour l'organisme. Pourtant, des solutions naturelles existent. Leur efficacité est souvent comparable à celle des médicaments anti-douleur,  les effets indésirables en moins.

Lire : Prévention santé : épicez vos plats

Le curcuma

Le curcuma, l’épice qui donne sa couleur au curry, possède un pigment fortement antioxydant, la curcumine, à laquelle on attribue les propriétés anti-inflammatoires du curcuma. Son efficacité a déjà été prouvée contre les douleurs et les raideurs l'arthrose. De nouvelles études viennent renforcer ces preuves.

Des chercheurs thaïlandais ont testé l’efficacité du curcuma contre la douleur en la comparant à de l’ibuprofène (1). 367 patients souffrant d’arthrose du genou ont reçu soit de l’ibuprofène à 1 200 mg par jour (182 personnes) soit des extraits de curcuma à 1 500 mg par jour (185 personnes). Le traitement a duré quatre semaines. Le curcuma s’est avéré aussi efficace que l‘ibuprofène : la plupart des patients (96-97%) étaient satisfaits du traitement et les deux tiers signalaient une amélioration. De plus, il y avait plus souvent des plaintes pour des douleurs abdominales ou de l’inconfort abdominal avec l’ibuprofène. Le curcuma permettait donc un effet équivalent avec moins de troubles gastro-intestinaux.

Dans une autre étude (2), des chercheurs ont évalué son efficacité contre les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde. 45 patients ont été divisés en 3 groupes. Ils ont reçu deux fois par jour, soit 500 mg d'un complément de curcumine, soit 500 mg d'un complément alimentaire de curcuma et 50 mg de diclofénac (un anti-inflammatoire) soit 50 mg de diclofénac seul. Le complément alimentaire utilisé était une formulation particulière destinée à améliorer l'absorption du curcuma par l'organisme, qui est très faible naturellement. Il s'agit ici d'un extrait de curcuma micronisé (une poudre extrêmement fine) mélangé dans une huile essentielle de curcuma.

Pendant huit semaines les patients ont été suivis et leurs symptômes ont été évalués à l'aide des questionnaires standards utilisés pour cette maladie et des prises de sang. Les résultats montrent alors que, même si tous les patients ont vu leurs symptômes diminuer, c'est le groupe qui a pris du curcuma seul qui a vu la plus grande amélioration et sans aucun effet secondaire.

Notez que le curcuma nécessite d'être mélangé à du poivre et une matière grasse pour être assimilé par l'organisme.

Lire : Un peu de curcuma chaque jour améliorerait la mémoire

Le poivre noir

Le poivre noir est un remède courant de la médecine traditionnelle chinoise qui possède différents atouts santé, notamment anti-inflammatoires. Son principal composé actif, phénolique, est la pipérine.

Des chercheurs chinois ont voulu tester l’activité anti-inflammatoire de la pipérine sur des cellules de cartilage humain (3). En effet, dans l’arthrose, le cartilage des articulations se dégrade en raison de l’inflammation, entraînant des douleurs. Les scientifiques ont traité ces cellules touchées par l’arthrose avec du poivre noir. Ils ont observé que l’activité inflammatoire des cellules était inhibée. La pipérine empêchait l’expression de médiateurs de l’inflammation ; elle pourrait donc être efficace contre les douleurs de l’arthrose.

Le gingembre

Connu traditionnellement pour ses effets anti-inflammatoires et anti-spasmodiques, le gingembre a été testé avec succès contre les douleurs articulaires. Mais il serait aussi intéressant contre les maux de tête.

Dans une étude de 2014, des chercheurs iraniens ont comparé l’efficacité du gingembre et du sumatriptan dans le traitement de la migraine (4). 100 personnes souffrant d’une migraine sans aura ont été traitées avec soit 50 mg de sumatriptan (un anti-migraineux), soit 250 mg de gingembre en poudre. Deux heures après le traitement, les maux de tête se sont calmés : 64 % des personnes qui ont eu du gingembre et 70 % de celles qui ont pris le médicament ont vu leur douleur réduire de 90 %. L’efficacité du gingembre était donc comparable à celle du sumatriptan. La satisfaction des patients était similaire dans les deux groupes.

De plus, dans le groupe qui a pris du sumatriptan, 20 % ont eu des effets secondaires comme des vertiges ou des douleurs d’estomac ; seulement 4 % de ceux qui ont pris du gingembre ont ressenti une légère indigestion : il y avait donc moins d’effets secondaires avec le gingembre.

L’huile essentielle de menthe poivrée
D’après une revue de littérature datant de 2014 (5), l’huile essentielle de menthe poivrée et un traitement de première ligne pour la douleur abdominale et les crampes liées au syndrome de l’intestin irritable. Elle a un effet antispasmodique bénéfique.

Pour mieux comprendre la douleur et comment la soulager, lire Comment j'ai vaincu la douleur et l'inflammation chronique par l'alimentation de J. Lagacé

Sources

(1) Kuptniratsaikul V1, Dajpratham P, Taechaarpornkul W, Buntragulpoontawee M, Lukkanapichonchut P, Chootip C, Saengsuwan J, Tantayakom K, Laongpech S. Efficacy and safety of Curcuma domestica extracts compared with ibuprofen in patients with knee osteoarthritis: a multicenter study. Clin Interv Aging. 2014 Mar 20;9:451-8. doi: 10.2147/CIA.S58535. eCollection 2014.

(2) Chandran B, Goel A. A Randomized, Pilot Study to Assess the Efficacy and Safety of Curcumin in Patients with Active Rheumatoid Arthritis. Phytother Res. 2012 Mar 9.

(3) Ying X, Chen X, Cheng S, Shen Y, Peng L, Xu HZ. Piperine inhibits IL-β induced expression of inflammatory mediators in human osteoarthritis chondrocyte. Int Immunopharmacol. 2013 Oct;17(2):293-9. doi: 10.1016/j.intimp.2013.06.025.

(4) Maghbooli M, Golipour F, Moghimi Esfandabadi A, Yousefi M. Comparison between the efficacy of ginger and sumatriptan in the ablative treatment of the common migraine. Phytother Res. 2014 Mar;28(3):412-5. doi: 10.1002/ptr.4996.

(5) Vanuytsel T, Tack JF, Boeckxstaens GE. Treatment of abdominal pain in irritable bowel syndrome. J Gastroenterol. 2014 Aug;49(8):1193-205. doi: 10.1007/s00535-014-0966-7.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top