Moins de produits laitiers et de viande dans les conseils officiels

Par Marc Gomez Publié le 29/03/2017 Mis à jour le 04/04/2017
Actualité
Les nouveaux conseils nutritionnels français se rapprochent des préconisations faites dès 2007 par LaNutrition.fr dans La Meilleure Façon de Manger.

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) vient d’actualiser les repères alimentaires du Programme national nutrition santé pour la période 2017-2021. Principaux changements par rapport aux conseils officiels en vigueur depuis 2000 : la place des produits laitiers, de la viande et des produits céréaliers, qui recule.  

2 produits laitiers par jour au lieu de 3 à 4

La préconisation de consommation de produits laitiers est ramenée à 2 par jour. Jusqu’ici, le PNNS préconisait 3 laitages par jour et les recommandations étaient même de 4 par jour pour les enfants, les adolescents et les personnes âgées. LaNutrition.fr avait critiqué ces recommandations en montrant qu’elles ne reposaient pas sur de la bonne science. Le passage à 2 produits laitiers est une avancée dans la mesure où il permet aux pouvoirs publics d’éviter de placer une partie de la population au niveau (3 portions et plus par jour) où peuvent apparaître des risques de maladies chroniques. En effet, il n'y a pas de risque à manger jusqu'à 2 produits laitiers par jour. 

Cependant, nous considérons toujours que les produits laitiers, même s'ils ne sont pas interdits, ne sont pas indispensables : LaNutrition.fr conseille zéro à deux portions par jour. Cette plage permet de prendre en compte les végans, mais aussi la fraction (40%) de la population française qui ne tolère pas le lactose, celle qui suit des régimes d'éviction de type Seignalet et tout simplement celles et ceux qui n'aiment pas cette catégorie d'aliments.

Pas plus de 500 grammes de viande par semaine

Le PNNS conseillait jusqu’ici « de consommer de la viande, du poisson ou des œufs, 1 à 2 fois par jour ». Là encore, LaNutrition.fr avait critiqué la mesure concernant la viande en proposant de se ranger aux repères du Fonds mondial de recherches sur le cancer (WCRF), soit au maximum 500 g par semaine. C’est chose faite dans l’avis du HCSP. Dans la mise à jour, 3 catégories sont créées : viande et volailles, poisson et fruits de mer, charcuterie. Concernant la viande, le HCSP propose de « limiter la consommation de viande rouge et de privilégier la consommation de volaille ». Pour la viande rouge, il est donc logiquement conseillé de ne pas dépasser 500 g par semaine. Il est également recommandé de limiter la consommation de charcuterie. Les œufs disparaissent des recommandations. Pour le HCSP, ils font partis des aliments pour lesquels « aucun argument scientifique ne permet d’établir un repère ou une limite de consommation particulière ».

Des produits céréaliers complets ou peu raffinés

Autre sujet sur lequel les conseils officiels reculent pour se rapprocher de La Meilleure Façon de Manger : les féculents, en particulier produits céréaliers. Jusqu’ici, il était conseillé par le PNNS d’en manger « à chaque repas et selon l’appétit », un repère que nous avions critiqué en expliquant qu’il serait plus judicieux de consommer des féculents selon l’activité physique, et qu’il fallait aller vers les versions les moins transformées. Nous proposons en conséquence un repère de consommation allant de zéro à six portions par jour.

Dans la nouvelle version officielle, il est simplement dit que les produits céréaliers devraient être consommés « tous les jours, en privilégiant les produits complets ou peu raffinés par rapport aux produits raffinés ».

Les légumineuses à raison d’«au moins 2 fois par semaine» font leur apparition dans les nouveaux conseils officiels. Depuis 2007, La Meilleure Façon de Manger en conseille 0 à 2 par jour.

Fruits et légumes : l'accent sur les pesticides

Pour les fruits et légumes, pas de changement pour le prochain PNNS : au moins 5 par jour. Pour ces trois catégories, le PNNS recommande de privilégier « des modes de production diminuant l’exposition aux pesticides ».

Rappelons que dans La Meilleure Façon de Manger, LaNutrition.fr conseille 4 à 7 portions par jour de légumes frais, et 3 à 4 de fruits frais et secs, bio si possible.

Matières grasses : exit le tournesol

Pour les matières grasses ajoutées, jusqu’alors le PNNS conseillait « les huiles végétales et notamment l’huile de colza, d’olive et de tournesol », alors que La Meilleure Façon de Manger déconseille tournesol, et conseille colza, olive et coco (pour les cuissons). Là encore, les nouvelles recommandations officielles se rapprochent de nos préconisations puisque le tournesol disparaît. Comme c'est le cas pour l'huile de maïs et l'huile de péin de raisin (2 huiles non citées dans le document HCSP), il s'agit d'une huile très déséquilibrée (trop d'oméga-6 pro-inflammatoires) : dommage qu'il ait fallu 17 ans pour s'en apercevoir.

En résumé : ces repères nutritionnels collent mieux qu’autrefois aux données scientifiques, et se rapprochent des conseils faits par LaNutrition.fr dès 2007 (actualisés en 2015) dans sa Meilleure Façon de Manger. Malgré tout, on y sent encore l’influence de deux poids lourds de l’agriculture française : élevage et culture céréalière. Et on peut regretter que la principale mesure pour la santé, à savoir éviter les aliments ultra-transformés, n'y figure toujours pas. 

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top