Plantes et compléments alimentaires sont-ils efficaces pour perdre du poids ?

Par Juliette Pouyat - Journaliste scientifique Publié le 11/05/2021 Mis à jour le 12/05/2021
Article

Les données actuelles ne permettent pas de préconiser l’utilisation de compléments alimentaires ou d’extraits de plantes pour perdre du poids même si certains peuvent avoir un effet bénéfique. Il existe des substances prometteuses mais il faudra encore mener de larges essais cliniques.  

Pourquoi c’est important

Depuis les années 80, la prévalence du surpoids et de l’obésité a doublé dans le monde. L’obésité s’accompagne généralement de troubles métaboliques et augmente le risque de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires et de plusieurs types de cancers.

Des modifications du mode de vie sont essentielles pour la prise en charge de l’obésité : augmenter l’activité physique et adopter une alimentation saine permettent de perdre du poids et de retrouver une bonne forme physique. Toutefois, les résultats n’étant pas toujours à la hauteur des espérances, certaines personnes se tournent vers la piste médicamenteuse avec efficacité, mais aussi avec des effets secondaires. Les compléments alimentaires ou les plantes constituent une alternative plus facilement accessible avec moins d’effets secondaires vers laquelle se tournent de nombreuses personnes qui veulent perdre du poids. Mais ces produits sont-ils réellement efficaces ? Contrairement aux médicaments, les compléments alimentaires ne nécessitent pas d’approbation et aucune preuve clinique n’est requise avant leur commercialisation.

Des chercheurs ont combiné les résultats de 121 essais cliniques regroupant près de 10 000 personnes et issus de deux études distinctes afin d’évaluer l’efficacité de compléments alimentaires ou d’extraits de plantes sur la perte de poids. Leurs résultats ont été présentés au 28ème Congrès Européen sur l’Obésité.

Les études

Dans une première étude parue dans la revue Diabetes, Obesity and Metabolism, les chercheurs ont réalisé une revue de 54 essais contrôlés randomisés impliquant 4 331 personnes en surpoids ou obèses. Parmi ces études, 27 ont fait l’objet d’une méta-analyse. Pour une plante donnée, une méta-analyse a été réalisée si 4 essais cliniques étaient disponibles. Une différence de perte de poids d’au moins 2,5 kg entre le groupe d’intervention et le groupe placebo était considérée comme cliniquement significative.

Plusieurs suppléments à base de plantes ont été inclus dans l'analyse : thé vert (Camellia sinensis), Garcinia cambogia (tamarin de Malabar), haricot blanc (Phaseolus vulgaris), éphédra (ephedra sinica), un stimulant qui augmente le métabolisme, mangue africaine (Irvingia gabonensis), yerba maté (tisane à base de feuilles et de brindilles de la plante Ilex paraguariensis), raisin Veld (Cissus quadrangularis), racine de réglisse (Glycyrrhiza glabra) et chardon globe indien (Sphaeranthus indicus) combiné avec le mangoustan (Garcinia mangostana).

Les résultats indiquent que seul le complément à base de haricot blanc (Phaseolus vulgaris) permet d’obtenir une perte de poids statistiquement mais pas cliniquement  significative par rapport au placebo (-1,61 kg). D’après les résultats obtenus, le thé vert et le mangoustan  n’ont pas d’effet sur la perte de poids. Toutefois, certaines plantes en combinaison avec d’autres ont permis d’obtenir une perte de poids statistiquement significative ; il s’agit du thé vert, du haricot blanc et de l’éphédra.

Quelques plantes (mangue africaine, raisin Veld, chardon globe indien combiné avec le mangoustan) ont donné des résultats prometteurs sur la perte de poids (statistiquement et cliniquement significatifs par rapport au placebo) mais le nombre d’essais cliniques n’était pas suffisant pour aboutir à une conclusion claire.

Les chercheurs ont également analysé les résultats de 67 essais cliniques regroupant 5 194 adultes afin de déterminer l’efficacité de compléments alimentaires contenant un composé isolé naturel sur la perte de poids.

Plusieurs compléments alimentaires ont été inclus dans l'analyse : le chitosane (un sucre complexe extrait de la carapace des crustacés) qui pourrait faciliter l’élimination des graisses, le glucomannane (une fibre soluble issue du konjac) qui favorise la satiété, les fructanes (prébiotiques) et de l’acide linoléique conjugué qui pourrait modifier la composition corporelle en diminuant la graisse.

L'analyse a révélé que le chitosane, le glucomannane, et l'acide linoléique conjugué entraînent une perte de poids statistiquement, mais pas cliniquement, significative par rapport au placebo, de 1,84 kg, 1,27 kg et 1,08 kg respectivement.

Certains compléments alimentaires comme la cellulose modifiée et un extrait d’orange sanguine ont donné des résultats prometteurs, mais n’ont été étudiés que dans un seul essai, ce qui est insuffisant pour conclure.

En pratique

Les données actuelles mettent en évidence que même si beaucoup de compléments alimentaires ou de plantes montrent une efficacité statistique par rapport à un placebo dans la perte de poids, très peu ont une efficacité clinique. Pour les substances les plus prometteuses, des essais cliniques plus larges doivent encore être menés avant de pouvoir les recommander pour la perte de poids. Les modifications de l'alimentation et l’activité physique restent certainement les meilleurs moyens de contrôler son poids – ou de perdre quelques kilos le cas échéant – sur le long terme.  

Pour aller plus loin, lire : Régime minceur : faites le bon choix (Abonné) 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top