Le thé vert fait-il maigrir ?

Par Lanutrition.fr Publié le 26/07/2016 Mis à jour le 10/03/2017

Peut-on mincir en buvant du thé ? LaNutrition.fr répond et donne des conseils pour bien choisir son thé.

Depuis 2014 se propage l’idée sur les réseaux sociaux qu’en suivant des cures de thé vert on peut perdre facilement du poids. Sur Instagram, le mot-clé Teatox est partout. 

Boire du thé vert fait-il maigrir ?

Probablement peu, aux doses "normales", c'est-à-dire quelques tasses par jour. Des études ont trouvé que les catéchines du thé pouvaient entraîner une diminution du poids et du tour de taille, mais elles étaient administrées de manière concentrée : il faudrait boire chaque jour pendant 3 ou 4 mois plus d'une dizaine de tasses de thé pour espérer obtenir le même résultat. Maintenant, lorsqu’on avale beaucoup de liquide, il semble qu’il y ait un petit bénéfice sur le métabolisme de base, c’est-à-dire la quantité de calories dépensées au repos. De plus, les jeunes filles qui se lancent dans ce régime « thé détox » accordent probablement plus d’attention à ce qu’elles mangent avec, et cela seul suffit à faire perdre du poids.

Est-ce que c’est dangereux pour le foie de boire beaucoup de thé vert « amincissant » ?

On trouve quelques cas de toxicité hépatique dans la littérature scientifique, mais ils sont rares. Ils concernent des jeunes femmes qui suivaient un régime et buvaient plus de 3 tasses de thé vert concentré par jour. On attribue ces effets à la teneur élevé du thé vert en catéchines, des composés phénoliques : une tasse en contient en moyenne 400 mg. Mais les effets des catéchines sur le foie sont très complexes. Avec une à deux tasses de thé vert par jour, le niveau des enzymes du foie n'augmente pas, il a tendance à baisser, et les extraits de thé vert (concentrés) seraient même intéressants pour traiter les infiltrations du foie par les graisses sans lien avec l’alcool (NAFLD en anglais), qui sont de plus en plus répandues. Ensuite tout dépend du contexte : chaque individu réagit différemment, le type de thé jouerait un rôle, avec peut-être un risque plus élevé pour les thés concentrés type matcha. Et la manière dont on boit le thé aussi : c’est peut-être un peu plus risqué de boire beaucoup de thé vert concentré à jeun, qu’avec quelque chose dans l’estomac. Mais encore une fois, pas de panique, les risques pour le foie qu’on encourt en buvant du thé vert sont très faibles. Les ados devraient d'ailleurs être encouragés à boire un peu de thé chaque jour car ils avaleront moins de boissons sucrées. Mais il ne faut pas croire aux publicités sur les effets minceur.

Y a-t-il d’autres risques liés à la consommation de thé ?

Les thés premiers prix sont riches en fluor, donc si on boit beaucoup de thé il vaut mieux les éviter et aller vers des thés de marque, vendus en vrac. La plante a aussi tendance à accumuler l’aluminium, surtout quand elle est cultivée sur terrain acide. Pour éviter d’être trop exposé à cet aluminium, il y a quelques règles à respecter : ne pas laisser infuser le thé plus de 3 minutes, ne pas dépasser 4 tasses par jour, et ne pas ajouter de sucre au thé. Une étude a trouvé que lorsqu’on ajoute du sucre , la teneur en aluminium augmente sensiblement peut-être parce que le sucre conduit les polyphénols à déséquestrer l’aluminium avec lequel ils forment des complexes peu disponibles. Le thé peut aussi contenir du plomb. Sur la base de travaux très limités, les thés verts bio provenant du Sri Lanka pourraient être un bon choix si on veut limiter aluminium et plomb.

Photo : Carly Rowena DR 

A découvrir également

Back to top