Trop peu de soleil, trop d'écran total, à l'origine du manque de vitamine D

Par Marie-Céline Ray Publié le 04/05/2017 Mis à jour le 24/07/2017
Actualité

On s'expose de moins en moins au soleil, et le plus souvent avec des écrans, ce qui contribue au manque de vitamine D.

Pour faire le plein de vitamine D, il est important de s’exposer brièvement au soleil aux beaux jours à la mi-journée, mais sans crème solaire. C’est ce que suggèrent les auteurs d'un article paru dans Journal of the American Osteopathic Association qui insiste sur le fait qu'une part importante de la population de reçoit pas suffisamment de vitamine D. Ces conseils rejoignent les préconisations faites par LaNutrition.fr depuis 2006.

La vitamine D est apportée en petite quantité par des aliments comme les poissons gras, et de manière plus substantielle par des médicaments et des compléments alimentaires. Mais elle est surtout fabriquée par l’organisme lorsqu’on s'expose au soleil. De nombreuses cellules de l’organisme possèdent des récepteurs à la vitamine D. Celle-ci intervient dans la santé osseuse, l’immunité, la réduction de l’inflammation et probablement dans la santé cardiovasculaire et respiratoire, mais les études ont donné des résultats contrastés.

Pour les auteurs de l'article, toute personne résidant à des latitudes supérieures au 37ème parallèle nord, qui correspond à peu près à l'extrême sud de l'Espagne, ne reçoit pas suffisamment de rayonnement UV-B pour produire de la vitamine D pendant les mois d'hiver. On estime que 80% de la population française manque de vitamine D (moins de 30 ng/mL de vitamine D dans le sang). Dans le monde, près d’un milliard de personnes souffriraient d’un déficit en vitamine D. Un adulte qui manque de vitamine D en hiver devrait, précise l'article, recevoir 50 000 UI de vitamine D3 par semaine, ou 6000 UI par jour pendant 8 semaines pour atteindre le seuil de 30 ng/mL.

"Les gens s'exposent moins au soleil, et quand ils le font, c'est avec de la crème solaire, ce qui annihile la capacité du corps à produire de la vitamine D," dit Kim Pfotenhauer, de l’université Touro (Californie), co-auteur de l'article. "Nous voulons que les gens se protègent contre le cancer de la peau, mais il y a des niveaux modérés et sains d'exposition au soleil sans protection, qui peuvent être très utiles pour stimuler la synthèse de vitamine D."

Les auteurs conseillent de s'exposer aux beaux jours 5 à 30 minutes en milieu de journée (selon le type de peau, la latitude), deux fois par semaine, et précisent qu’il ne faudrait pas mettre de crème solaire lors de ces expositions sauf éventuellement sur le visage s'il n'est pas protégé par un chapeau.

Lire aussi : Comment s'exposer au soleil pour faire de la vitamine D

La pollution et le brouillard peuvent aussi affecter la quantité de lumière UV qui atteint la surface de la Terre et donc notre peau.

L'écran total reste important pour prévenir les dommages de la peau en cas d’exposition récréative et prolongée. Chacun doit aussi être conscient de ses risques en fonction de la pigmentation de sa peau.

 

 

A découvrir également

Back to top