Aluminium : des teneurs élevées dans le thé matcha

Par Sarah Amiri Publié le 21/08/2019 Mis à jour le 21/08/2019
Actualité

Les autorités de santé allemandes ont analysé la teneur en aluminium de divers thés matcha et leurs résultats sont inquiétants pour les gros consommateurs de thé.
 

Pourquoi c’est important

L’aluminium fait partie des métaux lourds potentiellement dangereux lorsqu’il est ingéré en excès. Sa présence dans les aliments, dans l’eau potable, dans les cosmétiques multiplie les voies par lesquelles on peut y être exposé. Les effets toxiques de l’aluminium s’observent au niveau du système nerveux central et sur le tissu osseux.

À lire aussi : L’aluminium des vaccins peut-il favoriser Alzheimer  

Une étude française a enregistré les taux d’aluminium ingérés par les Français par catégorie d’aliments. L’apport le plus important viendrait des boissons chaudes et l’exposition moyenne des Français à l’aluminium est d’environ 2,4 mg par jour pour un adulte de 60 kg (40,3 µg par kilo de poids et par jour, soit près de 17 mg par semaine, pour une dose maximale recommandée par l’EFSA de 1 mg/kilo/semaine, soit 60 mg par semaine pour un adulte de 60 kg).

L’étude

Dans une étude réalisée par la BfR (Institut fédéral allemand d’évaluation des risques) 3 échantillons de thé matcha ont été analysés, voici ce qu’ils ont trouvé :

Paramètres    Aluminium (mg/kg)
Échantillon 1  1743
Échantillon 2  1775
Échantillon 3 2350
Valeur recommandée par l’EFSA / par kg de poids / semaine 1

Pour les autorités européennes, « l'apport supplémentaire d'aluminium par la consommation quotidienne d'un seul aliment tel que le thé représente une part considérable de l'apport hebdomadaire, et il n'est pas tolérable d'un point de vue toxicologique ». 

En pratique

Voici quelques conseils pour limiter l’exposition à l’aluminium et aux métaux lourds :

  • Éviter de consommer quotidiennement les aliments qui en contiennent le plus (thé, épices, cacao…) et les choisir bio
  • Préférer les cosmétiques bio qui ne contiennent pas d’aluminium
  • Éviter, quand c’est possible, la prise de médicaments contenant de l’aluminium (vaccins, antiacides et pansements gastro-intestinaux)
  • Éviter les produits ultra-transformés qui contiennent de l’aluminium sous forme d’additifs (E173)
  • S’assurer que sa commune d’habitation n’utilise pas d’aluminium pour le traitement de l’eau potable
  • Éviter les ustensiles de cuisine (casseroles, ustensiles antiadhésifs, téflon…) et les contenants alimentaires fabriqués avec de l’aluminium (conserves, cannettes…)
  • Éviter le papier aluminium en cuisine (pour les papillotes par exemple)

À lire aussi : Le riz, source de métaux lourds  et L’aluminium dans l’eau du robinet 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top