Articulations : les solutions naturelles pour votre chien

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 21/06/2021 Mis à jour le 21/06/2021
Article

Dans Ma bible des soins naturels pour le chien, Nelly Coadic livre ses meilleures solutions naturelles pour la santé du chien. Dans cet extrait, retrouvez une partie de ses conseils pour les problèmes articulaires, courants chez cet animal.

De nombreux chiens souffrent de problèmes articulaires. Les causes sont variées : blessure, malformation (dysplasie, par exemple), déséquilibre alimentaire, usure, infection, certains vaccins, ou tout simplement l’âge. Il faut, bien entendu, d’abord s’occuper de cette cause (ou ces causes), en particulier lorsqu’il s’agit d’arthrose et que des douleurs s’ensuivent.

Le problème des médicaments

Les options médicamenteuses (corticoïdes et anti-inflammatoires) ne font effet qu’à court terme puisque le corps s’y accoutume, si bien qu’il faut continuellement augmenter la dose, ce qui a des conséquences néfastes sur l’organisme du chien.
Voici pêle-mêle quelques-uns des effets secondaires attribuables aux corticoïdes : dégradation du pelage, destruction de la flore intestinale, sang dans les selles, nausées, vomissements, augmentation de la soif et de la production d’urine, augmentation de l’appétit, obésité, augmentation du taux d’enzymes du foie, insuffisance rénale, infections urinaires, susceptibilité aux infections fongiques, démodécie, guérison difficile des plaies, diabète, maladie de Cushing, destruction des cartilages, etc. Ce dernier point est particulièrement frappant. On prescrit des corticoïdes pour des problèmes d’arthrose, et donc de cartilages endommagés, or ces mêmes traitements peuvent aggraver cette pathologie.

Passons maintenant à la jolie liste (abrégée, elle aussi) des effets secondaires attribuables aux anti-inflammatoires non stéroïdiens : ulcères gastro-intestinaux, hémorragies gastro-intestinales, insuffisance rénale et hépatique, anémie, convulsions, paralysie, troubles de l’équilibre, hyperactivité, etc.

Les solutions naturelles

Ce qu’il faut adapter au niveau du mode de vie

  • Il faut éviter les escaliers, et donc placer le couchage du chien là où il n’aura pas à monter de marches, ou le porter pour monter les escaliers.
  • Les revêtements de sol tels que le carrelage sont très mauvais pour les animaux qui ont des problèmes d’articulations. Mieux vaut donc installer des tapis – fixés au sol à l’aide d’un adhésif antidérapant – dans les couloirs et les pièces où votre animal fait de nombreuses allées et venues. Outre le fait qu’ils absorberont les chocs, ces tapis éviteront aussi les dérapages et les glissades, qui sont particulièrement néfastes pour les articulations déjà fragilisées.
  • Contrôlez au maximum les jeux intempestifs et réduisez la longueur des promenades au profit de balades plus nombreuses et de plus courte durée.
  • Coupez les griffes de votre chien régulièrement. Des griffes trop longues peuvent avoir un impact sur sa démarche et affecter sa posture.
  • Enfin, n’oubliez pas de surveiller son poids.

Les aliments à éviter

Évitez les aliments transformés en général, qui contiennent des céréales, du gluten, des pommes de terre, et présentent un ratio trop élevé d’acides gras oméga-6/oméga-3.
Certains aliments sont dits « inflammatoires » : ils peuvent avoir un impact négatif sur l’arthrose. Il s’agit en particulier de ceux de la famille des solanacées comme la tomate, l’aubergine, la pomme de terre, le poivron, le physalis, etc. 

Les suppléments utiles

Il existe de nombreux suppléments naturels pour soulager les problèmes articulaires des chiens parmi lesquels : l’extrait de moule verte, le curcuma, la chondroïtine et la glucosamine, les oméga-3, l’harpagophytum, la racine de réglisse, etc.
Voyons plus en détail ce que l’extrait de moule verte peut faire pour les articulations de votre animal [vous trouverez le reste des conseils de Nelly Coadic dans son livre].

Il existe trois espèces de moules aux orles verts. Celle qui nous intéresse est Perna canaliculus, que l’on ne trouve que dans un seul endroit au monde : la Nouvelle-Zélande.  C’est dans les années soixante et soixante-dix, alors qu’ils étaient à la recherche de produits naturels anticancer, que des chercheurs anglais et américains ont découvert les puissantes vertus anti-inflammatoires de Perna canaliculus et ses bienfaits sur les articulations. Outre ces vertus, l’extrait de moule verte est riche en protéines, acides aminés, vitamines et minéraux, mucopolysaccharides (renfermant la glucosamine), acides gras oméga-3, enzymes et antioxydants. Il aide à lubrifier les articulations, à retarder l’apparition ou la progression de l’arthrose. Mais il a aussi été démontré qu’il pouvait influencer la biodiversité bactérienne intestinale et l’activité métabolique, et agissait comme immunomodulateur.
Évitez les produits soi-disant conçus pour les animaux. Contrairement à ceux destinés à la consommation humaine, ils ne font pas l’objet de contrôle qualité aussi rigoureux et vous n’avez aucun moyen d’en vérifier la composition. 

Quelle dose de moule verte selon le poids de mon chien ?

Poids du chien  Dosage en prévention ou en entretien/jour   Dosage thérapeutique/jour (en 2 prises)
5 kg 25 à 100 mg 150 à 200 mg
10 kg 50 à 200 mg 300 à 400 mg
20 kg 100 à 400 mg 600 à 800 mg
30 kg 150 à 600 mg 900 à 1 200 mg
40 kg 200 à 800 mg 1 200 à 1 600 mg
45 kg 250 à 1 000 mg 1 500 à 2 000 mg
60 kg 300 à 1 200 mg 1 800 à 2 400 mg

Pour aller plus loin, lire Ma bible des soins naturels pour le chien

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top