Fumer des cigarettes légères ne réduit pas le risque de cancer du poumon

Par Collectif LaNutrition.fr Publié le 22/10/2019 Mis à jour le 22/10/2019
Actualité

Une nouvelle étude s’intéresse au risque de cancer selon le type de cigarette consommé. Détails.

Pourquoi c’est important

Malgré une réduction du taux de tabagisme de 27 à 20 % entre 2000 et 2016, le tabac reste responsable de 80 à 90 % des cancers du poumon. En France, il est responsable d’un cancer sur 3, il provoque des accidents cardiovasculaires et des problèmes respiratoires irréversibles, il est en plus un facteur aggravant de nombreuses maladies. Mais si le tabac tue, est-ce que le type de cigarette détermine le niveau de risque ?

L’étude

Dans cette étude publiée dans JAMA, réalisée sur plus de 14 000 participants, divers paramètres concernant les cigarettes et les fumeurs ont été pris en compte.

Il s’est avéré que les cigarettes sans filtre sont les plus dangereuses : elles seraient responsables d’une augmentation de 40 % du risque de développer un cancer du poumon, et doubleraient aussi le risque d’en mourir. Un résultat pas très étonnant.

Qu'en est-il pour les cigarettes légères ? Les cigarettes light et ultralégères ne réduisent pas le risque de cancer par rapport aux cigarettes classiques. En revanche elles provoquent en plus chez les fumeurs une forme de compensation qui a deux conséquences : ils ont tendance à fumer plus et ne tentent pas d’arrêter de fumer, car ils pensent réduire leur risque avec ce type de cigarettes. 

Si les cigarettes sans filtre sont dangereuses, il faut aussi se méfier de celles avec filtre : on dénombre 1600 cas de cancers du poumon pour 100 000 personnes qui en fument, contre 34 cas de cancer du poumon pour 100 000 personnes non-fumeuses.

En pratique

Concernant le tabac, le mieux reste toujours de ne pas commencer. Pour s'arrêter de fumer, il existe des aides diverses, commes des substituts nicotiniques.

Étant donné les études récentes sur les e-cigarettes, on ne peut les conseiller pour un sevrage tabagique, d’autant qu’elles ne permettent pas de supprimer le vice du fumeur.

À lire aussi : La cigarette électronique endommagerait les poumons et La cigarette électronique, pas inoffensive

Dans tous les cas, il est important d'être bien entouré et conseillé par des professionnels de santé.

En attendant d'arrêter, les fumeurs devraient avoir une alimentation riche en fruits et légumes antioxydants, essentiels pour contre-balancer les effets du tabac sur le stress oxydant et les dommages causés à l’ADN à terme responsables de mutations et de cancers.

Dans son guide alimentaire La Meilleure Façon de Manger, LaNutrition.fr conseille de consommer 4 à 7 portions de légumes frais par jour, et 3 à 4 portions de fruits frais. 
 

Pour en savoir : Guide des aliments antioxydants 
 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top