Sensibilité au gluten : disparition de certains anticorps avec un régime sans gluten

Par Lanutrition.fr Publié le 10/03/2014 Mis à jour le 10/03/2017

Après 6 mois d’un régime sans gluten, la plupart des personnes souffrant d’une sensibilité au gluten n’ont plus d’anticorps contre la gliadine, une protéine du gluten.

Le régime sans gluten est-il efficace lorsqu’on ne souffre ni d’allergie au blé ou ni de maladie coeliaque ? D’après une recherche italienne publiée dans BMC Gastroenterology, 6 mois d’éviction du gluten permettent de supprimer des anticorps fréquents chez les patients sensibles au gluten, mais ne souffrant pas de la maladie coeliaque.

La sensibilité au gluten concerne des patients chez qui on a exclu les diagnostics de maladie coeliaque ou d’allergie au blé, mais qui présentent des symptômes dans les heures ou jours suivant l’ingestion de gluten. Ces symptômes incluent ceux du reflux gastro-oesphagien et du syndrome du côlon irritable (douleurs abdominales, diarrhées, constipation) mais aussi des manifestations extra-intestinales : maux de tête, fatigue, douleurs musculaires et articulaires, eczéma, dépression, anxiété…

Lire : Côlon irritable : les blés modernes mis en cause

Des chercheurs de l’université de Bologne ont voulu savoir si un régime sans gluten avait un effet sur les anticorps anti-gliadine de patients sensibles au gluten. En effet, même s’il n’existe pas de marqueurs biologiques pour la sensibilité au gluten, la plupart de ces patients ont des anticorps (IgG) contre la gliadine, une des protéines du gluten. Bien que les IgG anti-gliadine soient aussi présents dans d’autres pathologies (maladies auto-immunes notamment), leur présence peut tout de même aider à confirmer un diagnostic de sensibilité au gluten.

44 patients sensibles au gluten (28 femmes et 16 hommes), de 38 ans de moyenne d’âge, ont participé. Tous étaient positifs pour les IgG anti-gliadine, mais négatifs pour la maladie coeliaque et l’allergie au blé. Les chercheurs ont aussi étudié 40 personnes atteintes de la maladie coeliaque.

Résultats : la majorité des patients sensibles au gluten (93,2 %) ont vu disparaître leurs anticorps anti-gliadine après  6 mois sans gluten. Par contre, 40 % des patients ayant la maladie coeliaque avaient toujours ces anticorps malgré l’élimination du gluten de leur alimentation. Chez les patients sensibles au gluten, la persistance d’IgG anti-gliadine était fortement corrélée à une faible adhésion au régime sans gluten.

La sensibilité au gluten est plus fréquente que la maladie coeliaque, même si on connaît encore mal le nombre de personnes touchées. Dans une étude précédente, les auteurs ont estimé que le ratio entre ces deux maladies était de 1,6 cas de sensibilité au gluten pour 1 cas de maladie coeliaque.

En conclusion, les anticorps IgG anti-gliadine disparaissent chez les patients sensibles au gluten s’ils suivent un régime sans gluten pendant 6 mois. Ceci peut être un signe d’une bonne réponse de l’organisme au régime sans gluten.

Lire l'interview de Julien Venesson sur le régime sans gluten

Lire : Un tiers de l'Amérique est au sans gluten

Source

Caio G, Volta U, Tovoli F, De Giorgio R. Effect of gluten free diet on immune response to gliadin in patients with non-celiac gluten sensitivity. BMC Gastroenterol. 2014 Feb 13;14(1):26. doi: 10.1186/1471-230X-14-26.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top