Végétariens et végétaliens : les suppléments de vitamine B12 sont indispensables

Par Juliette Pouyat Publié le 28/05/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Les végétariens et à plus forte raison les végétaliens ont des déficits très fréquents en vitamine B12. Une supplémentation est souvent nécessaire

Certains nutriments sont essentiellement apportés par les aliments d’origine animale. On comprend alors, qu’en l’absence de supplémentation, les végétariens et surtout les végétaliens puissent se trouver en situation de déficit. C’est le cas pour la vitamine B12. Une étude parue dans l’European Journal of Clinical Nutritio, montre que la prévalence du déficit en vitamine B12 est élevée chez les végétariens et les végétaliens et qu’une supplémentation ou un recours aux aliments enrichis est indispensable.

Les végétariens excluent de leur alimentation la chair animale mais peuvent selon le cas consommer du lait et des œufs. Les végétaliens ne consomment aucun produit d’origine animale. Or, la vitamine B12 également appelée cobalamine se trouve surtout dans les aliments d’origine animale : abats, bœuf, agneau, coquillages, poissons gras, œufs, fromage. Elle est synthétisée par les bactéries du tube digestif de ces animaux. Il existe une synthèse de B12 aussi chez l'homme, mais elle est marginale et ne paraît pas couvrir les besoins.

Elle intervient dans diverses fonctions de l’organisme : la synthèse de l’ADN, le processus de production des globules rouges (erythrocytes) et la synthèse et le maintien de la gaine de myéline (qui isole et protège les fibres nerveuses).

Les apports conseillés en vitamine B12 sont de 0,4 µg/jour avant 6 mois, de 0,7 de 7 à 12 mois, de 0,9 de 1 à 3 ans, 1,2 de 4 à 9 ans, 1,8 de 10 à 12 ans et 2,4 µg/jour après 13 ans.

En cas de carence en vitamine B12, les symptômes peuvent être nombreux : fatigue, faiblesse, constipation, perte d’appétit, perte de poids, engourdissements et picotements dans les pieds et les mains, difficulté à maintenir l’équilibre, dépression…La carence en vitamine B12 peut être potentiellement grave.

Lire : les risques de carences chez les végétariens et le manque de vitamine B12 expose aux fractures

Aux Etats-Unis, les apports moyens en vitamine B12 sont de 3,4 µg par jour, bien supérieur aux apports recommandés. Pourtant certaines catégories de personnes « à risque » peuvent présenter une déficience en vitamine B12, c’est le cas des personnes âgées, des personnes ayant des troubles gastro-intestinaux ou ayant subi une chirurgie gastro-intestinale ou encore des végétariens ou végétaliens.

Lire : les médicaments contre les brûlures d'estomac entrainent un déficit en vitamine B12

Dans cette étude, les auteurs ont cherché à déterminer la prévalence de la carence en vitamine B12 chez les végétariens et végétaliens. Ils ont pour cela procédé à une revue des articles scientifiques traitant le sujet. La carence en vitamine B12 est déterminée à partir de la concentration sérique en vitamine B12. Une concentration dans le sérum de 120-180 pmol/l est considérée comme une carence (Institute of Medicine). Cependant certaines études utilisent des concentrations plus élevées pour définir la carence.

Les résultats montrent que la prévalence de la carence en vitamine B12 varie de 0% à 86,5% chez les adultes et les personnes âgées et la prévalence la plus élevée correspond aux personnes suivant un régime végétalien. La prévalence de la carence en vitamine B12 est moins élevée chez les végétariens.

Certaines études rapportent l’absence de carence chez les végétaliens. Cela s’explique en partie par la consommation par les participants d’aliments enrichis en vitamine B12.

Il faut cependant noter que les résultats varient en fonction des caractéristiques du régime alimentaire adopté (plus ou moins strict) mais également en fonction de la concentration limite de vitamine B12 utilisée pour définir la carence.

Les auteurs recommandent que les personnes suivant un régime végétarien, et à plus forte raison, un régime végétalien soient surveillées en ce qui concerne la carence en vitamine B12. Le recours à des aliments enrichis en vitamine B12 ou à une supplémentation est souventr indispensable pour les personnes adoptant un régime alimentaire excluant tout produit d’origine animale. Ces personnes savent généralement 

Lire Les suppléments de B12 améliorent la santé cardiovasculaire des végétariens

Source

R Pawlak, SE Lester and T Babatunde.The prevalence of cobalamin deficiency among vegetarians assessed by serum vitamin B12: a review of literature. European Journal of Clinical Nutrition (2014) 68, 541–548.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top