Anémie : la vitamine C améliore la production de globules rouges

Par Marie-Céline Ray - Journaliste scientifique Publié le 28/04/2021 Mis à jour le 29/04/2021
Actualité

Le stress oxydant qui touche les cellules souches sanguines peut conduire à des cellules anormales et à une anémie, d’où l’intérêt des vitamines antioxydantes.

Pourquoi c’est important

Les globules rouges, ou érythrocytes, sont les cellules qui sont les plus abondantes dans le sang. Elles servent principalement au transport de l'oxygène grâce à la présence d’un pigment : l’hémoglobine.

Les globules rouges se renouvellent rapidement. Ils sont fabriqués dans la moelle osseuse à partir de cellules souches hématopoïétiques, lors d’un mécanisme appelé érythropoïèse. Chaque seconde, l’organisme produit ainsi plus de deux millions de globules rouges.

Le fer est indispensable à la formation des globules rouges car il intervient dans la composition de l’hémoglobine. En cas de carence en fer, le taux de globules rouges diminue donc, et c'est l'anémie. Mais quelles sont les autres molécules intervenant dans cette production ?

L’étude

Des chercheurs du CNRS (Institut de génétique moléculaire de Montpellier) se sont penchés sur les mécanismes moléculaires de la différenciation des cellules sanguines en globules rouges, pour déterminer quel était le rôle du stress oxydant dans ce processus.

L’érythropoïèse nécessite un acide aminé comme carburant : la glutamine. Dans la cellule, la glutamine est transformée en alpha-cétoglutarate qui sert de carburant aux mitochondries. Or l’activité des mitochondries influence la formation des cellules sanguines, à cause du stress oxydant. La différenciation d’une cellule en globule rouge passe par diverses étapes. L’une des dernières est l’expulsion du noyau cellulaire, car les globules rouges sont énucléés.

Lors de la respiration mitochondriale, le stress oxydant augmente à cause de la production d’espèces réactives de l’oxygène. Mais pour que la cellule soit énucléée, il faut que cette respiration cellulaire soit ralentie et que le stress oxydant diminue. Sinon, les cellules produites seront anormales. C’est ce qu’on observe dans une pathologie, le syndrome myélodysplasique, qui cause une anémie et qui se caractérise par des érythroblastes multilobulés.

Par conséquent, dans des conditions pathologiques, avec un stress oxydant élevé dans les cellules souches sanguines, il y aura moins de globules rouges produits et donc une anémie. En luttant contre le stress oxydant, on pourrait rétablir une situation normale et lutter contre l’anémie. D’où l’intérêt d’utiliser une vitamine antioxydante : la vitamine C.

Dans cette étude parue dans la revue Cell Reports, les auteurs montrent que la vitamine C permet de restaurer une différenciation normale des globules rouges dans des conditions de stress oxydant. La vitamine C pourrait donc faire partie des compléments utiles pour traiter l’anémie.

En pratique

Chaque jour, notre organisme a besoin de 120 mg de vitamine C. Celle-ci se trouve dans un grand nombre de fruits et de légumes, comme le chou, les agrumes, la goyave, le poivron, le cassis, le kiwi, le litchi, la fraise…

Vous trouverez aussi la vitamine C sous forme de compléments alimentaires. LaNutrition conseille de consommer ces compléments par petites doses espacées dans la journée pour une meilleure assimilation.

Des livres pour aller plus loin : Le guide des aliments antioxydants et Le guide des compléments antioxydants

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top