Vitamine K

Par Lanutrition.fr Publié le 12/04/2006 Mis à jour le 10/03/2017
Qu'est-ce que la vitamine K et que peut-elle faire pour vous ?La réponse en bref

Noms scientifiques : K1 : phylloquinone, K2 : ménaquinones, K3 : ménadione (synthétique)

Qu’est-ce que la vitamine K ?

La vitamine K a été baptisée ainsi suite à la découverte de son rôle dans la coagulation (Koagulation en allemand). Cette vitamine est stable à la chaleur et non soluble dans l’eau. Lors de la cuisson, il y a donc peu de pertes en vitamine K. Cependant, l’exposition à la lumière détruit cette vitamine. Il est donc conseillé de surveiller l’emballage des aliments. A noter également que les produits surgelés sont moins riches en vitamine K. Il est donc préférable de consommer les aliments frais.

Quelles sont les sources de vitamine K ?


On trouve de la vitamine K1 dans les légumes verts à feuilles, surtout crucifères :

  • les brocolis,
  • les épinards,
  • le persil,
  • le chou, etc.

Sachez que plus les feuilles sont vertes, plus la vitamine K est présente. Ainsi, les feuilles externes du choux contiennent environ 200 mcg/100 grammes de vitamines K alors que les feuilles de l’intérieur, plus pâles, en contiennent quatre fois moins.

On en trouve aussi dans les huiles végétales (soja, colza...).

La vitamine K2 est apportée par les laitages et les produits fermentés de soja (natto, miso). Les bactéries de l'intestin produisent un peu de K2, mais pas assez pour les besoins de l'organisme. Il existe plusieurs types de vitamine K2 (MK-1, MK-2, MK-4, MK-5, MK-6, MK-7, MK-8, MK-9, MK-10, MK-11, MK-12, MK-13).

Ce que la vitamine K peut faire pour vous

  • Lutter contre l'ostéoporose
  • Soulager les règles douloureuses
  • Diminuer le risque d’athérosclérose
  • Protéger le nouveau-né des hémorragies

De combien de vitamine K avons-nous besoin ?

Apports nutritionnels conseillés par LaNutrition.fr :

Femmes : 90 à 200 µg / j ;

Hommes : 120 à 200 µg / j

Quand et comment se manifestent les déficits en vitamine K ?

Les carences franches en vitamine K sont rares chez l’adulte. En revanche, elles sont fréquentes chez les nouveau-nés et les prématurés. Un déficit peut entraîner une maladie dite « maladie hémorragique du nouveau-né » (HDN, haemorrhagic disease of the newborn, en anglais). Les déficits modérés sont répandus dans la population.

Qui peut avoir besoin de suppléments de vitamine K ?

Les femmes enceintes et celles qui allaitent ont un besoin supérieur en vitamine K.

Les nourrissons nourris exclusivement au sein ont également besoin d’un supplément car le lait maternel est pauvre en vitamine K. Les prématurés peuvent eux aussi prendre des suppléments en vitamine K.

Les femmes ménopausées et les personnes âgées ont également intérêt à avaler des compléments, notamment parce que la vitamine K lutte contre l’ostéoporose.

Les personnes qui souffrent de troubles digestifs ont un besoin accru en vitamine K. Tout comme celles qui vont subir une intervention chirurgicale avec risque d’hémorragie.

Les personnes à risque de maladies osseuses.

Les personnes à risque de maladies vasculaires.

Que se passe-t-il si l'on consomme trop de vitamine K ?

Les vitamines K1 et K2 sont peu toxiques, même à forte dose. Attention en revanche à la K3 pour les nourrissons. Elle peut détruire les globules rouges de l’organisme et provoquer une anémie.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top