Candidose : les probiotiques comme alternative aux antifongiques ?

Par Marie-Céline Ray Publié le 10/12/2020 Mis à jour le 14/12/2020
Actualité

Les levures probiotiques pourraient aider à lutter contre le champignon Candida albicans, d’autant plus que les infections résistantes aux médicaments antifongiques se développent.

Pourquoi c’est important

Candida est un genre de champignon microscopique, une levure, qui cause des infections superficielles des muqueuses et de la peau. Mais le Candida peut aussi se propager dans l’organisme. Une vingtaine d’espèces, dont Candida albicans, est à l’origine d’infections chez l’homme. Ces candidoses représentent un problème particulièrement grave pour les patients immunodéprimés et en milieu hosla-communautelier : elles font partie des maladies nosocomiales.

Pour lutter contre ces maladies, les médecins utilisent des antifongiques, mais des résistances contre ces médicaments sont apparues, d’où la nécessité de trouver d’autres stratégies. Dans un article scientifique paru en décembre 2020, des chercheurs proposent de développer des traitements à base de levures probiotiques.

L’étude

Des données précliniques ont indiqué que des levures probiotiques réduisent la virulence d’espèces de Candida dont Candida albicans, Candida tropicalis, Candida glabrata, Candida parapsilosis, Candida krusei et Candida auris. Mais pour l’instant la seule espèce probiotique disponible dans le commerce serait Saccharomyces cerevisiae var. boulardii (ou ultra-levure).

Des études cliniques ont confirmé les effets des souches probiotiques contre le Candida. Par exemple, en 2013, une étude turque s’est intéressée à des bébés prématurés, nés avec un poids inférieur à 1,5 kg. Ces nouveau-nés ont plus de risques d'infections graves que ceux nés à terme. 181 bébés ont été séparés en deux groupes : 90 d’entre eux ont eu de la nystatine, un antimycosique, et les 91 autres de la Saccharomyces boulardii.

Les auteurs n’ont pas trouvé de différence entre les deux groupes en termes d’infection par le Candida, sur la peau ou dans les selles : une complémentation avec Saccharomyces boulardii  semble donc aussi efficace que le médicament nystatine pour réduire la colonisation par le Candida. De plus, chez les enfants qui ont eu le probiotique, il y avait moins de problèmes d’intolérance alimentaire et de sepsis, une réponse inflammatoire généralisée suite à une infection grave.

Les probiotiques agissent de différentes façons pour lutter contre les candidoses. Ils forment une barrière naturelle contre le champignon, ils s’agrègent sur le pathogène et le rendent inoffensif. Les probiotiques sécrètent aussi des molécules, comme les acides gras à chaîne courte, qui inhibent l’adhésion des Candida.

En conclusion, les levures probiotiques pourraient représenter une thérapie intéressante contre les candidoses, en combinaison avec les médicaments existant déjà.

Pour aller plus loin : Le nouveau guide pratique des probiotiques

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top