Comment être sûr de boire une eau pure ?

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 03/05/2021 Mis à jour le 04/05/2021
Article

En bouteilles comme au robinet, l’eau est polluée. Alors que boire ? Réponse dans cet extrait de la Petite bible de santé environnementale.

La pollution de l’eau

Le 25 mars 2013, les résultats d’une étude menée par la revue 60 millions de consommateurs et la fondation France Libertés ont révélé la présence de molécules chimiques dans 10 % des eaux en bouteille. Des résidus de pesticides (dont l’atrazine, herbicide interdit en 2001), de médicaments et d’hormones de synthèse ont été retrouvés. En 2015, une nouvelle étude a été menée à la demande des professionnels du secteur sur 40 eaux minérales : si aucune ne contenait de traces de médicaments, elles contenaient en revanche des traces de pesticides et d'autres polluants. Les eaux en bouteille posent aussi un problème environnemental et coûte bien plus cher que l’eau du robinet.

À lire aussi : L'eau en bouteille et l'eau du robinet: quelles différences ?

Les polluants les plus fréquemment rencontrés dans l’eau (robinet ou bouteille) ™

  • Pesticides ™
  • Nitrates ™
  • Résidus médicamenteux et contraceptifs (antibiotiques, hormones de synthèse, traitements anticancer) ™
  • Microplastiques ™
  • Plomb ™
  • Chlorure de vinyle ™
  • Nickel ™
  • Cuivre ™
  • Virus, bactéries, parasites, champignons ™
  • Bromates (sel du brome) ™
  • Arsenic

La solution : dépolluer soi-même son eau

En France, il existe des normes strictes et exigeantes pour la qualité de l’eau potable qui suivent les normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Des contrôles sont effectués quotidiennement et les teneurs tolérées en résidus indésirables sont généralement très faibles (mercure : 1 μg/L, nitrates : 50 mg/L, tous pesticides confondus : 0,50 μg/L).

De fait, en 2021, 96 % de la population française peut être confiante quant à la qualité de l’eau de son robinet. Cependant, au moins 2 millions de personnes sont exposées à une qualité d’eau non conforme car fortement contaminée par des pesticides, des nitrates, des bactéries ou de l’arsenic.

Ce phénomène est particulièrement important dans les zones rurales du fait des pollutions agricoles et des réseaux d’assainissement vétustes. Enfin, il faut savoir que les teneurs tolérées ne prennent pas en compte le fait que certaines substances peuvent perturber les hormones (pesticides, hormones de synthèse) et provoquer des problèmes de santé à très faible dose.

La solution pour réduire la quantité de polluants indésirables dans l’eau du robinet est donc d’installer un système de filtration.

Les filtres sur robinet

Très simples à installer, ces filtres sont équipés de cartouches à charbon actif permettant de filtrer 1 200 L en moyenne et devant être renouvelées tous les trois mois. Très efficaces pour filtrer le chlore, les métaux lourds (plomb) et les pesticides.

La carafe filtrante

Ce sont également des cartouches à charbon actif qui permettent d’éliminer le chlore, les métaux lourds, pesticides, mais aussi le calcaire. La carafe nécessite un entretien et une utilisation régulière (tous les trois jours minimum). Elle ne parvient pas à filtrer le glyphosate et peut diffuser dans l’eau du sel d’argent.

Le distillateur d’eau

La distillation permet d’obtenir de l’eau distillée par évaporation et condensation. La transformation de l’eau en vapeur permet de la séparer de ses contaminants qui restent alors dans la cuve de chauffe. Puis, la vapeur est condensée, les gaz à faible point d’ébullition sont évacués par un évent, et il ne reste plus que de l’eau très pure. Dans ce processus, tous les sels minéraux sont également éliminés. C’est une solution très performante mais coûteuse et qui consomme de l’énergie.

L’osmoseur inverse

L’osmose inverse permet d’éliminer presque 100 % des substances indésirables : bactéries, chlore, nitrates, calcaire, métaux lourds, résidus médicamenteux, produits phytosanitaires. C’est un système multifiltre qui peut s’installer sous ou sur l’évier. Il existe également des osmoseurs qui se présentent sous forme de fontaines d’eau. C’est une solution coûteuse mais qui peut être amortie rapidement en fonction du modèle choisi. Installé sur le réseau domestique, ce système gaspille cependant beaucoup d’eau.

Le purificateur autonome

Très efficace pour dépolluer l’eau tout en conservant les minéraux. Les filtres peuvent durer dix ans. Utilisable avec l’eau du robinet mais également avec l’eau du puits, de cours d’eau ou encore l’eau de pluie. Système coûteux mais amorti rapidement puisque les filtres durent dix ans.

Pour en savoir plus, lire : Petite bible de santé environnementale

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top