Des problèmes d’apprentissage chez les enfants présentant un déficit en oméga-3

Par Suzanne Lovell Publié le 08/06/2020 Mis à jour le 09/06/2020
Actualité

Une nouvelle étude britannique montre que les écoliers âgés de sept à neuf ans, ayant des faibles taux sanguins d’oméga-3 présentent des difficultés de concentration et d’apprentissage.

Pourquoi c’est important ?

Les oméga-3 sont une famille d’acides gras dits essentiels car l’organisme humain n’est pas capable de les synthétiser. Les oméga-3 dits à longue chaîne (EPA et DHA) présents dans le poisson gras, les fruits de mer et les fruits à coques aident au bon fonctionnement cérébral, ainsi qu'au maintien d'un système immunitaire et d’un système cardiovasculaire en bonne santé. Dans les pays occidentaux, une majorité de personnes ne consomment pas assez d’oméga-3 et souvent trop d’acides-gras oméga-6, un déséquilibre qui favorise certaines maladies chroniques et l’inflammation.

À lire aussi : Hyperactivité : les oméga-3 intéressants chez certains enfants

Ce que l’étude montre

Le Docteur Alex Richardson et le Professeur Paul Montgomery de l’université d’Oxford ont évalué le niveau sanguin d’oméga-3 chez un échantillon d’écoliers britanniques. 

Des échantillons de sang ont été prélevés sur le doigt de 493 écoliers âgés de sept à neuf ans, dans 74 écoles de l’Oxfordshire. Ces enfants présentaient des capacités en lecture inférieures à la moyenne nationale. 

Les analyses sanguines ont révélé que le taux sanguin moyen d’oméga-3 de ces enfants était d’environ 2,45 % (de tous les acides gras présents dans le sang) : 2% d’oméga-3 EPA (acide eicosapentaénoïque) et 0,5% d’oméga-3 DHA (acide docosahexaénoïque). Ces taux sont inférieurs au minimum de 4%, recommandé pour le maintien du bon fonctionnement de l’organisme, 8 à 12 % étant considéré comme optimal d’après les chercheurs. 

Cette étude a aussi utilisé le suivi d’un journal alimentaire tenu par les parents. Ce dernier révèle que près de neuf enfants sur dix mangent du poisson moins de deux fois par semaine, et qu’un enfant sur dix n’en mange jamais. D’après le Dr Richardson, cette étude suggère qu’une grande partie des enfants britanniques ne consomment pas suffisamment d’oméga-3. Cela suscite des inquiétudes car, chez des adultes, les mêmes niveaux sanguins d’oméga-3 constatés chez ces enfants, indiqueraient un risque élevé de maladie cardiaque.

Les auteurs de cette étude préviennent que ces résultats peuvent ne pas s'appliquer à des populations plus diversifiées sur le plan ethnique, car certaines différences génétiques peuvent affecter la façon dont les acides gras oméga-3 sont métabolisés. 

En pratique

Des travaux antérieurs réalisés par les mêmes chercheurs montrent qu’une supplémentation alimentaire en DHA améliore à la fois les progrès en lecture et le comportement des enfants qui présentent des difficultés scolaires. La supplémentation peut également avoir un effet bénéfique pour les enfants atteints de TDAH (trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité), de dyspraxie ou de dyslexie.

La meilleure source d’acides gras oméga-3 reste notre alimentation. Pour favoriser l’apport en DHA à, il est conseillé de consommer deux portions de poisson gras (sardines, maquereau, anchois, hareng, saumon, thon…) par semaine, en variant les espèces et la provenance pour permettre la couverture des besoins en nutriments, tout en limitant le risque de surexposition aux contaminants chimiques (privilégier les petits poissons pour les enfants). 

Pour en savoir plus, lire : La meilleure façon de manger de 2 à 18 ans

Références
    1. Alexandra J. Richardson, Jennifer R. Burton, Richard P. Sewell, Thees F. Spreckelsen, Paul Montgomery. Docosahexaenoic Acid for Reading, Cognition and Behavior in Children Aged 7–9 Years: A Randomized, Controlled Trial (The DOLAB Study). PLoS ONE, 2012; 7 (9): e43909 DOI: 10.1371/journal.pone.0043909

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top