Quand la testostérone vient à manquer

Par Lanutrition.fr Publié le 28/06/2012 Mis à jour le 10/03/2017 Edition Abonné
Le blues de la cinquantaine est-il soluble dans les hormones ? Comme les femmes ménopausées, les hommes de plus de 50 ans sont nombreux à se plaindre. Déprime, fatigue, oublis, pannes sexuelles. Et si, là aussi, c'était les hormones ?

Messieurs, parlons de vos hormones. Stuart Seidman (université Columbia, New York) a voulu savoir si les troubles dont se plaignent de nombreux hommes après 50 ans - fatigue, légère dépression, anxiété, irritabilité, libido en berne, ne sont pas simplement dus à un manque de testostérone. A 60 ans, un homme synthétise...

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Retrouvez la suite de votre article en vous connectant à votre espace personnel.

Je m'identifie
Pas encore abonné ?

Accédez à des articles et conseils exclusifs en vous abonnant pour seulement 39 € / an.

Je m'abonne
Publicité

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top