Le calcium du lait est-il mieux absorbé que celui de l'eau ?

Par Thierry Souccar - Journaliste et auteur scientifique, directeur de laNutrition.fr Publié le 15/09/2017 Mis à jour le 22/11/2021
Choisir ses aliments

L'eau, minérale ou du robinet, peut renfermer du calcium. Mais ce calcium est-il absorbé ? Quelle comparaison avec les produits laitiers ?

Qu'est-ce que le calcium ?

Le calcium est un minéral essentiel à la croissance et la minéralisation du squelette et des dents, qui renferment plus de 99% du calcium corporel total ; il joue aussi un rôle important dans la conduction nerveuse, la contraction musculaire, la sécrétion des hormones et des enzymes, la coagulation.

Bien qu'il semble inerte, l'os se remodèle en permanence sous l'action des cellules osseuses : l’élimination du tissu osseux (résorption) est une tâche qui revient aux ostéoclastes. ; la formation d’os neuf est du ressort d’une autre catégorie de cellules, les ostéoblastes. Une résorption excessive par les ostéoclastes non compensée par une quantité correspondante d'os nouvellement formé par les ostéoblastes contribue à la perte osseuse et à l'ostéoporose, une maladie liée à l'âge, caractérisée par une faible masse osseuse et une détérioration du tissu osseux avec augmentation du risque de fractures.

La masse et la densité osseuses sont sous influence génétique, hormonale et environnementale : activité physique et nutrition. Un apport adéquat en minéraux (calcium, potassium, magnésium, zinc...), vitamines (vitamines C, D, K...) et acides gras (oméga-3) est nécessaire au maintien de la qualité osseuse à l'âge adulte. Le calcium et la vitamine D jouent en particulier un rôle important.

Les besoins en calcium

Des besoins alimentaires en calcium ont été fixés par les organismes comme l'OMS, et les autorités sanitaires nationales. L'OMS estime qu'en suivant un régime apportant peu de sel, mais suffisamment de vitamine D, potassium et magnésium, les besoins peuvent se situer autour de 500 mg de calcium par jour pour un adulte en bonne santé. Un apport de l'ordre de 700 mg, qui est le niveau retenu au Royaume-Uni, est jugé adéquat par de nombreux chercheurs. En France, une référence nutritionnelle pour la population (en cours de révision) a été fixée à 950 mg de calcium après 24 ans.

Les aliments et le calcium

L'alimentation apporte du calcium à des niveaux variables : traditionnellement, on insiste sur la place des produits laitiers qui sont riches en calcium, mais il y a du calcium dans les produits animaux (sardines) et végétaux (légumes crucifères), sans oublier l'eau.

Mais le calcium de l'eau, qu'elle vienne du robinet ou de bouteilles, est-il absorbé et contribue-t-il aux besoins de l'organisme ?

Lire : Où trouver du calcium en dehors des laitages ?

Les eaux riches en calcium

La directive 2009/54/CE a classé les eaux minérales naturelles en fonction de leur teneur en minéraux. Si la teneur en calcium est supérieure à 150 mg/L, une eau est considérée riche en calcium. Mais selon lérégion, il peut aussi y avoir des quantités notables de calcium dans l'eau du robinet. En France, l'eau est douce (peu calcique) dans le Massif Central ou en Bretagne, mais très dure (riche en calcium), dans le Nord, les Alpes, certains départements du Languedoc.

Un calcium très disponible

Depuis les années 1990, des études ont été menées pour évaluer la biodisponibilité du calcium contenu dans les eaux minérales riches en calcium par rapport à celle du calcium apporté par les produits laitiers. L'absorption du calcium a été mesurée soit directement à l'aide d'isotopes soit indirectement, par le niveau sérique de PTH, de calcium urinaire ou de calcium sérique (l'excrétion urinaire de calcium étant le paramètre le plus pertinent pour évaluer le bilan calcique).

Pris collectivement, les résultats de ces études conduisent à une conclusion : la biodisponibilité du calcium des eaux minérales riches en calcium est équivalente à celle du calcium contenu dans le lait et les produits laitiers, voire supérieure.

Une étude allemande récente le confirme. Cette étude randomisée a étudié chez 21 volontaires en bonne santé, via la teneur en calcium sanguine et celle des urines, la biodisponibilité d'eune dose de 300 mg de calcium provenant de 3 eaux minérales, du lait de vache, et d'un supplément de carbonate de calcium. Résultats : le calcium provenant de ces 4 sources a une biodisponibilité comparable. En particulier, cette biodisponibilité n'a pas été influencée par la présence de sulfates (dans une des eaux), ni de bicarbonates( dans une autre eau). Une étude de 3 semaines avait trouvé que la présence de sulfates dans une eau riche en calcium augmente l'excrétion de calcium par rapport à la consommation de lait.

Lire : Les minéraux de l'eau sont-ils absorbés ?

En pratique

Les eaux minérales riches en calcium apportent au minimum 150 mg de calcium au litre (Salvetat, Quézac, Vittel), avec des valeurs qui peuvent dépasser les 500 mg (Cormayeur, Hépar) ou s'en approcher (Contrex). Les besoins quotidiens en calcium sont mal connus mais ils pourraient être de l'ordre de 700 à 800 mg par jour pour un adulte en Occident. Ils peuvent être couverts par une ou deux très bonnes sources de calcium chaque jour (en plus de l'alimentation courante qui en contient) : légumes crucifères, sardines, haricots, amandes, produits laitiers, et/ou eau riche en calcium.

(N.B. : Les besoins des nouveaux-nés et des enfants ne se limitent pas aux apports en calcium ; il est donc indispensable de les allaiter ou leur donner une formule lactée spécialement adaptée. Les nourrir avec des laits végétaux, même riches en calcium, ou avec du lait de vache du commerce, les expose à de graves problèmes de santé).

Lire un extrait du livre de Rabia Combet "Sans Lait, 101 recettes saines et gourmandes"

 

 

 

Références
  1. Vannucci L, Fossi C, Quattrini S, et al. Calcium Intake in Bone Health: A Focus on Calcium-Rich Mineral Waters. Nutrients. 2018;10(12):1930.
  2. Bacciottini L., Tanini A., Falchetti A., Masi L., Franceschelli F., Pampaloni B., Giorgi G., Brandi M.L. Calcium bioavailability from a calcium-rich mineral water, with some observations on method. J. Clin. Gastroenterol2004;38:761–766. 
  3. Bohmer H., Müller H., Resch K.L. Calcium supplementation with calcium-rich mineral waters: A systematic review and meta-analysis of its bioavailability. Osteoporos. Int2000;11:938–943. 
  4. Heaney R.P. Absorbability and utility of calcium in mineral waters. Am. J. Clin. Nutr. 2006;84:371–374. 
  5. Meunier P.J., Jenvrin C., Munoz F., de la Gueronnière V., Garnero P., Menz M. Consumption of a high calcium mineral water lowers biochemical indices of bone remodeling in postmenopausal women with low calcium intake. Osteoporos. Int2005;16:1203–1209.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top