Le Taï Chi aide à prévenir les chutes chez les seniors

Par Juliette Pouyat Publié le 12/09/2018 Mis à jour le 12/09/2018
Article

La pratique du Taï Chi aide à contrer les pertes d’équilibre et diminue ainsi le risque de chutes et donc de fractures chez les seniors.

Pourquoi c’est important

La chute est la cause la plus fréquente de blessure chez les personnes âgées ; environ un tiers des adultes âgés tomberaient chaque année. Les chutes peuvent causer des fractures graves et sont associées à une perte d’indépendance et à un risque de mortalité prématurée. Selon une étude américaine, les chutes sont en augmentation dans la population. L’exercice physique est un moyen sûr et efficace de prévenir les chutes.

Le Taï Chi chuan fait partie des approches corps-esprit. C’est une pratique dérivée des arts martiaux qui consiste à faire de longs mouvements fluides avec lenteur et précision tout en méditant et en respirant profondément. Le Taï Chi est un des piliers de la médecine traditionnelle Chinoise. Lors d’une séance, le corps est toujours en mouvement et travaille en permanence l’équilibre ce qui fait du Taï Chi une pratique efficace pour prévenir les chutes chez les personnes âgées. Dans une nouvelle étude parue dans JAMA Internal Medicine, les chercheurs ont voulu savoir si le Taï Chi était plus efficace que les exercices physiques classiques.

L’étude

Dans cet essai clinique, 670 participants ont suivi l’un des trois programmes suivants : un programme simplifié de Taï Chi qui se concentre sur 8 mouvements fondamentaux (essentiels dans la prévention des chutes), un programme d’exercices classiques (activités d’aérobic, de force, de flexibilité et d’équilibre) ou un programme ne contenant que des exercices d’étirement (groupe de contrôle). Chaque programme était constitué de deux séances hebdomadaires d’une heure, pendant 24 semaines.

Après 6 mois de pratique, les chercheurs montrent que les personnes qui ont suivi le programme de Taï Chi ont un risque de chute 58% plus faible que les personnes ayant suivi le programme d’étirement. Pour les personnes ayant suivi le programme d’exercices classiques, le risque de chute est 40% plus faible que dans le groupe de contrôle. Le programme de Taï Chi s’est donc révélé plus efficace que le programme d’exercices classiques, ce groupe ayant subi 31% de chutes en moins. Cela peut s'expliquer par le fait que les mouvements du Taï Chi nécessitent de bouger dans toutes les directions, tandis que les programmes d'exercices classiques se concentrent davantage sur les mouvements en avant et en arrière. Dans le Taï Chi, le corps est déplacé hors de son centre de gravité puis ramené vers celui-ci. Ainsi, une personne entraînée à la pratique du Taï Chi sera probablement plus à même de contrer un mouvement de déséquilibre et éviter une chute.

En pratique

Le Taï Chi peut donc aider à réduire le risque de chute.  Il peut être bon de trouver un groupe qui le pratique près de chez vous, si vous avez plus de 65 ans. Cette pratique intègre les différents paramètres qui entrent en jeu pour éviter une chute (la force musculaire, l’équilibre, la vue, l’audition). Cependant, les exercices physiques plus classiques apportent également un bénéfice.  

Sachez également qu’un régime méditerranéen associé à une supplémentation en vitamine D  permettrait de réduire le risque de fractures.

Pour aller plus loin : Comment prévenir les chutes après 65 ans (abonnés) et Reprendre le sport

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top