Il n'y a pas que le calcium : le potassium préserve les os

Par Lanutrition.fr Publié le 03/02/2015 Mis à jour le 28/06/2017
Actualité

Des suppléments de bicarbonate et de citrate de potassium aideraient à prévenir les fractures

Pourquoi c'est important

Lorsqu'on parle de santé osseuse, on pense généralement au calcium, présenté souvent comme "le" nutriment essentiel pour la santé osseuse. On ignore souvent que le potassium joue un rôle primordial dans la qualité osseuse. En fait, les sels de potassium présents naturellement dans les fruits et légumes, ou apportés sous la forme de suppléments, pourraient prévenir l’ostéoporose : c’est ce que suggère une étude de l’université du Surrey parue dans la revue Osteoporosis International. Lynda Frassetto, spécialiste de l’équilibre acide-base dans l’organisme et de ses conséquences sur la santé, a participé à ces travaux.

Lire : Moins de fractures de la hanche avec un régime riche en végétaux

La résorption et la formation de l’os sont des processus qui ont lieu naturellement et qui permettent aux os de grandir et de se rétablir. Dans l’ostéoporose, l’équilibre entre la formation et la résorption de l’os est rompu, si bien qu’il y a plus d’os détruit que construit. Ceci peut entraîner une fragilité osseuse et un risque de fractures.

Lire : Les chasseurs-cueilleurs avaient de meilleurs os que nous

Ce que dit l'étude

Dans cet article, les chercheurs ont étudié l’effet de la complémentation en sels de potassium alcalins sur le métabolisme de l’os. Pour cela, ils ont réalisé une méta-analyse visant à tester les effets du bicarbonate de potassium (KHCO3) et du citrate de potassium (KCitr) sur deux marqueurs du renouvellement de l’os : le calcium urinaire et l’excrétion acide. Les chercheurs ont aussi comparé les effets de ces deux sels minéraux avec celui du chlorure de potassium (KCl).

Un régime occidental riche en protéines animales et céréales conduit à un excès d’acide dans l’organisme. Avec l'âge et le déclin de la fonction rénale, cet acide en excès pourrait fragiliser les os car l'organisme puise dans les sels de calcium osseux pour tamponner l'acidose chronique. C’est pourquoi des minéraux alcalins comme les sels de potassium, en neutralisant ces acides, pourraient aider à préserver l’os.

Lire l'interview de Lynda Frassetto : "L'acidose chronique est responsable de la dégénération des muscles, des os et des reins"

Ils ont identifié 14 études sur l’effet des sels de potassium  sur le métabolisme du calcium et la santé osseuse.

Résultats : l’excrétion de calcium urinaire et l’excrétion nette d’acide étaient réduites tant avec le bicarbonate qu'avec le citrate de potassium. De même, les deux sels ont significativement réduit un marqueur de la résorption osseuse (NTX). En revanche, il n’y avait pas d’effet sur les marqueurs de formation de l’os ni sur la densité minérale osseuse. Ces deux sels ont réduit l’excrétion du calcium en plus grande proportion que le chlorure de potassium, ce qui est logique dans la mesure où les ions chlorures participent à l'acidification.

Ces sels pourraient donc être bénéfiques à la santé osseuse.

A Lire : le guide pratique pour réguler l'acidité du corps Potassium, mode d'emploi (lire un extrait ICI  >>)

En pratique

Des apports élevés en sels de potassium réduisent significativement l’excrétion de calcium et d’acide dans l’urine, et pourraient représenter un moyen d’améliorer la force des os et de prévenir l’ostéoporose. On peut se procurer naturellement des sels de potassium en augmentant sa consommation de fruits et légumes. Lorsque ce n'est pas suffisant (pH à vérifier avec des bandelettes urinaires), on peut opter pour un complément alimentaire à base de citrate de potassium qui améliorera l'équilibre acido-basique.

Parmi les autres mesures importantes pour la santé osseuse : l'arrêt du tabac, l'exercice physique, l'arrêt des médicaments qui perturbent l'équilibre (consulter le médecin pour voir ce qui peut être éliminé, ou remplacé).

Pour plus d'information sur l'os et les moyens de le préserver, lire aussi : Le mythe de l'ostéoporose, par Thierry Souccar

Source

Lambert H, Frassetto L, Moore JB, Torgerson D, Gannon R, Burckhardt P, Lanham-New S. The effect of supplementation with alkaline potassium salts on bone metabolism: a meta-analysis. Osteoporos Int. 2015 Jan 9.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top