Abaisser (encore plus) la pression artérielle pour sauver plus de vies

Par Juliette Pouyat Publié le 24/09/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Une diminution de la pression artérielle au-delà des recommandations habituelles chez des personnes à risque permettrait de diminuer significativement les incidents cardiovasculaires et les décès.

Des chercheurs américains rapportent qu’abaisser l’objectif actuel de pression artérielle - à 120 mm Hg au lieu de 140 mm Hg pour la pression systolique - permettrait de diminuer le nombre de décès de 25% chez des personnes ayant un risque accru de maladie cardiaque ou souffrant de problèmes rénaux. Les résultats n’ont pas encore été publiés mais ils pourraient impacter des millions de personnes qui souffrent d’hypertension artérielle.

Lire : De plus en plus de jeunes sont hypertendus

Actuellement, les médecins conseillent à leurs patients en bonne santé de maintenir leur pression systolique à moins de 140 mm Hg. Mais il y a une confusion sur la valeur optimale. Chez un adulte, une pression artérielle normale est définie par une pression systolique inférieure à 120 mm Hg et une pression diastolique inférieure à 80 mm Hg. On parle de pré-hypertension pour une pression artérielle de 120-139 mm Hg/80-89 mm Hg. Au-delà, c’est l’hypertension.

Dans cette étude qui a démarré en 2009, l’équipe de chercheurs a recueilli les données de 9 300 hommes et femmes ayant une pression sanguine élevée et un risque accru de maladie cardiaque ou souffrant d’une maladie rénale : certains ont été maintenus dans l’objectif d’une pression systolique à 140 mm Hg et les autres ont eu pour objectif d’atteindre une valeur inférieure soit 120 mm Hg.

L’étude n’est pas encore terminée mais les effets sur la santé cardiaque sont importants et sans équivoque. Atteindre une pression systolique de 120 mm Hg ou moins diminue de 33% le nombre d’évènements cardiovasculaires – crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, insuffisance cardiaque – et de 25% le nombre de décès toutes causes. « C’est un impact très important » disent les chercheurs.

L’équipe étudie actuellement l’effet d’une pression sanguine plus faible sur la démence, la perte de mémoire et la fonction rénale. D’autres études ont déjà suggéré qu’abaisser la pression sanguine permet de réduire ou retarder les symptômes de la démence et d’améliorer la fonction rénale.

« La pré-hypertension peut évoluer vers une pression artérielle élevée et doit être prise au sérieux. Au fil du temps, l’hypertension affaiblit et endommage vos vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner des complications ». Certains organes peuvent en effet être endommagés, notamment le cœur, les reins et le cerveau, causant crise cardiaque, AVC, insuffisance cardiaque et même démence.

Comment diminuer naturellement la pression artérielle ?

L’American Heart Association conseille d’essayer d’abaisser la pression sanguine par des modifications du mode de vie plutôt que de tout de suite prendre des médicaments. Vous pouvez commencer par corriger votre alimentation : par exemple, sachez qu’une alimentation trop acide – riche en protéines animales, en produits salés et en céréales – a tendance à augmenter la pression artérielle. De la même façon, les aliments frits et les boissons sucrées et sodas augmentent la pression artérielle.

Lire : les aliments frits torpillent le tour de taille et la pression artérielle et hypertension, limitez les boissons sucrées

Une consommation élevée de fruits et légumes auraient au contraire un effet protecteur. Le régime DASH (Dietary Appoaches to Stop Hypertension) a été développé pour lutter contre l’hypertension avec la même efficacité que les médicaments.

Avoir des kilos en trop augmente la pression artérielle, c’est donc le moment de perdre quelques kilos si vous êtes hypertendus.

De nos jours, une alimentation riche en sel et pauvre en potassium – à l’inverse de l’alimentation de nos ancêtres – provoque un déséquilibre qui conduit à l’hypertension. Il faut donc diminuer le chlorure de sodium (sel) et augmenter les apports en potassium. Le potassium est important pour contrôler la pression sanguine car il diminue les effets du sel, on le trouve dans les patates douces, les pommes de terre, les bananes, les épinards, les champignons…. Une supplémentation en magnésium aiderait également à diminuer la pression artérielle.

Certains aliments sont réputés pour diminuer la tension artérielle : l’oignon grâce à la quercétine, l’aubergine, le raisin, l’ail… mettez-les plus souvent au menu !

Lire : de l'ail et du potassium contre l'hypertension

Source

Landmark NIH study shows intensive blood pressure management may save lives. National Institutes of health

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top