Dépression : les bénéfices de la vitamine D chez les femmes ménopausées

Par Lanutrition.fr Publié le 06/09/2011 Mis à jour le 21/11/2017
Actualité

Une consommation importante de vitamine D serait associée à une réduction du risque de dépression.

La vitamine D, dont on ne compte plus les bienfaits, pourrait lutter contre la dépression. D’après une étude publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, les femmes ménopausées qui ont une alimentation riche en vitamine D seraient moins exposées que les autres à la dépression.

Les auteurs ont suivi 81189 personnes âgées de 50 à 79 ans afin d’étudier la relation entre vitamine D et dépression. La consommation de vitamine D des participantes a été évaluée au début de l’étude. Les symptômes de dépression ont quant-à eux été évalués au début de l’étude ainsi qu’après 3 ans de suivi.

Les résultats : chez les femmes qui consomment plus de 800 Unités Internationales (UI) de vitamine D par jour, les symptômes de dépression sont réduits de 21 % par rapport à ceux des femmes qui en consomment moins de 100 UI par jour. Par ailleurs, si l’on considère les femmes qui ne présentaient aucun symptôme dépressif au début de l’étude, la consommation de 400 UI de vitamine D (d’origine alimentaire) par jour est associée à une réduction de 20 % du risque de dépression.

Pour en savoir plus, consultez notre dossier sur la vitamine D. Lire également le dossier sur la dépression.

Référence :

Bertone-Johnson ER, Powers SI, Spangler L, Brunner RL, Michael YL, Larson JC, Millen AE, Bueche MN, Salmoirago-Blotcher E, Liu S, Wassertheil-Smoller S, Ockene JK, Ockene I, Manson JE; Vitamin D intake from foods and supplements and depressive symptoms in a diverse population of older women. Am J Clin Nutr. 2011 Aug 24.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top