Ménopause : l’activité physique prévient la dépression

Par Sarah Amiri Publié le 03/06/2020 Mis à jour le 03/06/2020
Actualité

Une récente étude finlandaise a évalué le rôle de l’activité physique dans le bien-être mental des femmes lors des différentes étapes de la ménopause.


Pourquoi c’est important

La période de la ménopause, de par ses changements hormonaux caractéristiques, peut entraîner chez les femmes des troubles de l’humeur, notamment des symptômes dépressifs. L'activité physique montre quant à elle des effets positifs sur l'humeur.

« Plusieurs études montrent que de nombreux changements, physiques et mentaux, habituellement associés au vieillissement et à la ménopause, sont en partie dus à l’inactivité. Au fil des années, j’ai entendu de nombreuses femmes témoigner que l’activité physique avait changé leur vie. Ces femmes avaient commencé à faire du sport pendant la ménopause » note le Dr Anna Cabeca dans son livre SOS ménopause.

Une étude parue récemment dans le journal Menopause s’est intéressée aux bénéfices de l’activité physique sur les troubles de l’humeur qui affectent les femmes durant cette période.

L’étude

Cette étude a impliqué plus de 1000 femmes âgées de 47 à 55 ans vivant à Jyväskylä, en Finlande. Le stade de la ménopause a été déterminé par les concentrations d'hormones dans le sang et la tenue de journaux menstruels. Le bien-être mental et l'activité physique ont été évalués par les participantes.

Les résultats de l'étude indiquent que, quel que soit le stade de la ménopause, l'activité physique semble bénéfique pour le bien-être mental des femmes de cet âge.

« Les femmes physiquement actives présentaient des symptômes dépressifs plus faibles, des scores d'affectivité positive (tendance à ressentir des sensations positives) plus élevés et étaient plus satisfaites de la vie que les femmes inactives », explique l’un des auteurs de l’étude. « Ainsi, être physiquement active pendant cette période peut aider à mieux résister à l'influence négative de la ménopause sur l’humeur et à nourrir un bien-être mental. »

A lire aussi : Rester jeune grâce au sport

En pratique

L’activité physique est essentielle durant tous les stades de la vie et particulièrement dans la phase de ménopause, car en plus de favoriser le bien-être mental, elle permet de diminuer le risque cardiovasculaire qui est augmenté lors de cette période physiologique particulière (modification du métabolisme des lipides). L’activité physique associée à une alimentation équilibrée permettrait aussi de prévenir la prise de poids durant cette période. Elle peut aussi jouer un rôle important dans la mémoire.

Comme l’explique le Dr Anna Cabeca, « l’activité physique augmente la sensibilité des muscles à l’insuline et diminue ainsi le risque de devenir résistant à cette hormone. Des endorphines, les hormones du bien-être, sont libérées et il a été démontré qu’elles contribuent à réguler la tension artérielle et la température du corps. Il est même possible qu’elles participent à la régulation de l’appétit ».

Marcher (à un rythme soutenu), faire du vélo, de la randonnée (ou de la marche afghane) ou de la natation sont d'excellents moyens de rester en forme tout en gardant le moral. La pratique de la musculation permet quant à elle de conserver une bonne masse musculaire et de réduire le risque de fracture osseuse. Elle peut donc s'ajouter avec profit à une activité d'endurance. Prenez toujours conseil auprès de votre médecin et d'un coach sportif avant de commencer.

Pour vous aider à bouger plus, lire : Reprendre le sport

Pour rééquilibrer vos hormones et soulager les symptômes de la ménopause, lire SOS Ménopause
 

Références
  1. Dmitriy Bondarev et al, Le rôle de l'activité physique dans le lien entre l'état de la ménopause et le bien-être mental, Ménopause (2020).

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top