Longévité : consommez moins de sel et plus de fruits et légumes !

Par Lanutrition.fr Publié le 13/07/2011 Mis à jour le 21/11/2017
Un rapport sodium/ potassium élevé serait lié à une augmentation du risque de décès, notamment d’origine cardiovasculaire.

Des plats tout prêts bien trop salés, peu de fruits et de légumes… Déjà associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires, une alimentation de ce type, riche en sodium et pauvre en potassium, pourrait également augmenter le risque de décès. C’est ce que suggère une étude publiée dans le journal Archives of Internal Medicine.

Les auteurs ont suivi 12267 personnes durant près de 15 ans afin d’évaluer la relation entre la mortalité et la consommation de sodium et potassium.

Les résultats montrent qu’une consommation importante de sodium est liée à une augmentation de 20 % de la mortalité et qu’à l’inverse, une consommation importante de potassium est liée à une réduction de 20 % de la mortalité. Par ailleurs, une consommation importante de sodium associée à une consommation faible de potassium est liée à une augmentation considérable de la mortalité et notamment de la mortalité cardiovasculaire.

Lire également notre dossier sur le sodium et le potassium.

Référence :

Quanhe Yang, Tiebin Liu, Elena V. Kuklina, W. Dana Flanders, Yuling Hong, Cathleen Gillespie, Man-Huei Chang,  Marta Gwinn, Nicole Dowling, Muin J. Khoury, Frank B. Hu; Sodium and Potassium Intake and Mortality Among US Adults. Arch Intern Med. 2011;171(13):1183-1191. doi:10.1001/archinternmed.2011.257.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top