Repas devant la télé, prise de poids assurée

Par Suzanne Lovell Publié le 12/08/2008 Mis à jour le 19/08/2020
Actualité

Pourquoi la télé fait-elle grossir ? Parce qu’elle amène le cerveau à zapper certaines informations. Conséquence : on oublie ce que l’on a mangé devant la télé.

Pourquoi c'est important

Le grignotage est un élément important de la prise de poids et ce comportement s'il est répété fréquemment est un facteur de surpoids. Plusieurs études ont déjà mis en avant le lien étroit entre prise de poids et télévision. Prendre son repas devant le petit écran, chez l’adulte, et surtout chez l’enfant, est ainsi une habitude qui favorise le surpoids et l’obésité. Mais quels sont les mécanismes qui l’expliquent ? Il semble que le fait de manger devant la télé incite à ingurgiter de plus grosses portions de nourriture. Selon une étude de 2008, ce comportement pourrait être expliqué par le fait que l’attention n’est plus portée sur le repas mais sur l’écran. En 2020, une nouvelle étude confirme ce report d'attention.

Les études

En 2008, des scientifiques de l’université de Birmingham ont recruté 16 étudiantes en psychologie âgées de 19 ans en moyenne, de poids normal et d’un indice de masse corporelle (IMC) d’environ 21,7 (corpulence normale, plutôt mince). La consommation de gâteaux au cours de l’après-midi a été évaluée après un repas test qui était pris soit en l’absence de télévision, soit en la regardant pendant 10 minutes. Les participantes ont noté leur humeur et leur appétit avant, pendant et après le déjeuner.

Résultat : les étudiantes qui ont pris leur repas en regardant la télévision ont consommé davantage de gâteaux plus tard dans l’après midi que celles qui avaient mangé sans télé. Motif : elles se souvenaient nettement moins bien de ce qu’elles avaient mangé au cours du repas.

En 2020, une équipe de chercheurs de l'université du Sussex (Royaume-Uni) a testé 120 participants en leur donnant soit une boisson très calorique (272 Kcal), soit peu calorique (75 Kcal), et en leur confiant des tâches qui exigeaient plus ou moins d’attention.

Résultats : les participants pleinement engagés dans une activité exigeante étaient moins capables de dire quand ils se sentaient rassasiés et ont mangé plus lors des collations (chips) qui leur étaient offertes, qu'ils aient ou non initialement bu une boisson riche ou pauvre en calories. 
Les participants engagés dans une activité moins exigeante avaient plus de contrôle sur la quantité de chips supplémentaire ingérée : ils consommaient 45% de chips en moins après la boisson calorique qu'après la boisson peu calorique.

Les chercheurs en ont conclu que les signaux associés à la satiété peuvent être filtrés par le cerveau lorsqu’il est distrait. Il est en mesure de traiter qu’une certaine quantité d’informations sensorielles à la fois. 

En pratique

La prochaine fois que vous vous aurez envie de manger devant la télé ou une série, éteignez votre poste ou votre ordinateur et mettez-vous à table. En prenant cette habitude et en l’inculquant à vous enfants, en plus de réduire la tendance au grignotage, vous mangerez moins et plus en conscience.

L’alimentation en pleine conscience est également une bonne stratégie pour contrôler son poids. Cette méthode vous pousse à manger lentement, en vous consacrant pleinement à votre repas et en étant à l’écoute de vos sensations provoquées par la nourriture.

Lire aussi : Kilos émotionnels : comment les éliminer, comment les prévenir

Références
  1. Higgs S et Woodward M : Television watching during lunch increases afternoon snack intake of young women. Appetite 2008.
  2. Jenny Morris, Chi Thanh Vi, Marianna Obrist, Sophie Forster, Martin R. Yeomans. Ingested but not perceived: Response to satiety cues disrupted by perceptual load. Appetite, 2020; 104813

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top