Pr Eric Westman : "Si vous grossissez quand vous mangez du pain, vous êtes probablement sensible aux glucides"

Par Lanutrition.fr Publié le 24/08/2011 Mis à jour le 04/09/2018
Point de vue

Le Pr Eric Westman est co-auteur du Nouveau Régime Atkins, un régime pauvre en glucides qui est aussi le plus suivi au monde et le plus testé dans des études cliniques.

Le Nouveau Régime Atkins est le plus célèbre des régimes "low carb" (pauvre en glucides). Destiné aux personnes en surpoids, aux diabétiques et à certains troubles de santé, il est basé sur la diminution des céréales et féculents et la réhabilitation des graisses, mais les légumes verts y occupent une place appréciable. Ce régime a fait l'objet d'un nombre important d'études scientifiques positives. Il s’agit d’un régime à index glycémique très bas, qui peut rappeler le régime paléolithique. Nous en parlons avec le Pr Eric Westman, professeur de médecine à l’université Duke (Caroline du Nord) et l'un des trois co-auteurs du livre.

LaNutrition.fr : Avant Le Nouveau Régime Atkins, il ya eu dans les années 1970 le régime Atkins

Pr Westman. Dans ma pratique, la plupart des gens ne savent pas ce qu’est vraiment le régime Atkins. Je pense que la perception du public américain, c'est qu’Atkins se résume à des steaks et du bacon. Cette image erronée a deux origines : certains médias, qui adorent la polémique, et les milieux végétariens. Mais en réalité on peut varier les sources de protéines – poissons, volaille, œufs, laitages, soja et légumineuses. La seconde perception erronée est qu’il n'y aurait pas de légumes dans Atkins, que c'est un régime sans glucides. Mais on met les choses au clair dès le début du livre. Il vous faut des légumes. La base de l'alimentation, ce sont les légumes. Ce livre donne au lecteur les bases scientifiques sur lesquelles ce régime est fondé, les études publiées. Nous avons intégré les dernières découvertes sur l’index glycémique. Mais ce qui est nouveau, c'est que le régime est maintenant beaucoup plus souple et plus flexible qu’autrefois, beaucoup plus facile à suivre. Saviez-vous que vous pouvez suivre désormais Atkins en étant végétarien ? Atkins est une façon de se nourrir qui fait la promotion d’aliments sains et bons. C’est aussi simple que ça. La science derrière Atkins, c'est que ce sont des aliments qui n’élèvent pas le sucre sanguin. Atkins a toujours fait la promotion des bonnes sources de glucides, de protéines et de graisses. Ce qu’il faut comprendre, c'est qu’Atkins est un régime alimentaire sain.

Votre livre parle de « légumes fondamentaux ». C’est une notion qui ne figurait pas dans le premier livre du Dr Atkins, publié en 1972. 

Dans le livre d'origine, ces légumes n’avaient pas de nom, et les gens pensaient qu'il s'agissait d’un régime sans légumes. Mais les légumes ont toujours été là. La restriction en glucides était au minimum de 20 grammes par jour. Le nouveau Atkins intègre la nouvelle science de l'index glycémique et la capacité de soustraire la quantité de fibres, ce dont le Dr Atkins ne parlait pas. Nous avons introduit cet élément afin que l’on puisse manger plus de légumes en soustrayant les fibres. Les légumes de base sont ceux qui n’ont pas d’amidon, comme les asperges, le brocoli, les haricots verts, les tomates, les oignons, les poivrons, les épinards. Ce que nous déconseillons, ce sont le maïs et les pommes de terre. Mais vous pouvez avoir 5 portions de légumes verts à feuilles. J’ai des patients qui me disent: « Avec Atkins, je n’ai jamais mangé autant de légumes. »

Le régime original restreignait fortement les glucides pour que le corps se trouve en cétose. Est-ce toujours le cas dans le nouveau Atkins ?

La cétose est toujours présente dans la première phase, mais elle est limitée. Le régime à l’époque avait pour but de vous faire maigrir, pas de vous proposer un mode de vie sain que vous pouvez suivre pendant des mois et des années. Beaucoup de gens démarraient Atkins, puis ils restaient dans les phases d’induction. Ils ne mangeaient guère de végétaux et ne savaient pas quoi faire pour les intégrer. C'est pourquoi nous avons écrit le Nouveau Régime Atkins, pour vous apprendre comment réintégrer progressivement les glucides en fonction de votre métabolisme. Certaines personnes peuvent tolérer beaucoup de glucides, d'autres sont intolérantes ou sensibles aux glucides.

Comment savoir si on est intolérant ou sensible aux glucides?

Le plus simple, c’est de voir comment votre poids évolue. Si vous grossissez dès que vous mangez du pain, des pâtes, des gâteaux, du sucre, du soda, des jus de fruits… vous êtes probablement sensible aux glucides. Certains ont des fringales quand ils mangent des glucides. Si vous commencez une tablette de chocolat ou un paquet de biscuits et que vous ne pouvez pas vous arrêter, et vous avez toujours faim, cela signifie que vous êtes sensible aux glucides. Un médecin peut mesurer le glucose et l'insuline pour prendre une décision médicale. Mais vous pouvez le comprendre en surveillant votre poids ou votre tour de taille et de hanche et les envies que vous avez.

Pensez-vous qu'il est possible d’être dépendant des glucides, comme pour une véritable addiction ?

La science commence à peine à s’intéresser aux phénomènes de dépendance alimentaire. Personne ne connaît autour de soi des gens accros au faux-filet, qui ne peuvent pas arrêter d’en manger. Mais la plupart d’entre nous connaissent quelqu'un qui ne peut pas arrêter de manger des glucides ou des sucres. Il y a peut être quelque chose de vrai à cela. Quand ils parlent des glucides, certains patients disent : « Je suis accro ». Mais la science en est à ses débuts dans ce domaine.

Des nutritionnistes de premier plan comme le Pr Walter Willett (Harvard) reconnaissent aujourd'hui que le Dr Atkins avait vu juste. Pourtant, les régimes pauvres en glucides ont toujours aussi mauvaise presse chez les médecins. Pourquoi ?

C'est compliqué. Le régime Atkins a été étiqueté comme un régime alimentaire riche en graisses. On nous a dit pendant 40 ans que les graisses sont mauvaises. Maintenant, comme le souligne le Pr Willett, nous savons que c’est faux. La manière de considérer les glucides, les lipides, les protéines et la santé évolue. Mais elle évolue lentement. Dans le nouveau Atkins nous écrivons : « Faites la connaissance d’un nouvel ami : les graisses. » Nous essayons de réhabiliter un macronutriment dont personne ne veut parler. Les graisses dans votre assiette, ça ne veut pas dire des graisses dans vos artères et sur vos hanches, ce que beaucoup de gens croient encore.

Comment a évolué la science depuis la mort du Dr Atkins en 2003 ?

Les données cliniques étaient largement absentes de son vivant. Maintenant, nous avons des essais contrôlés randomisés, c’est-à-dire le niveau de preuves scientifiques le plus élevé, qui montrent que les graisses alimentaires n’ont pas de conséquences négatives sur la santé humaine.  Nous n’imposons rien à personne, nous ne disons pas qu’un régime pauvre en glucides est meilleur qu’un régime pauvre en graisses. Mais s'il est une chose que nous avons apprise au cours des quatre dernières années, c'est que les régimes à faible teneur en glucides ou l'approche Atkins sont une option viable. Les gens devraient pouvoir manger de cette façon s’ils le souhaitent, mais ils en ont été longtemps découragés.

Comment s’est faite la rencontre entre les trois auteurs du livre ?

Au cours des 10 dernières années nous nous sommes retrouvés dans les congrès, à présenter le même type de recherches scientifiques, avec les mêmes conclusions. Nous sommes tous devenus des partisans d’Atkins car ce que nous constations confirmait ses préconisations. Les héritiers nous ont confié la mission de mettre à jour le régime de Robert Atkins pour intégrer les dernières données scientifiques.

Avez-vous connu le Dr Robert Atkins?

Je l'ai rencontré à plusieurs reprises. J’ai commencé par lui écrire une lettre, et il m’a rappelé. Je lui ai dit : « J'ai lu votre livre, c’est intéressant mais ce n'est pas de la science, ce sont des anecdotes. Où est la science ? » Il a répondu : « Venez à ma clinique. Pourquoi voulez-vous que je fasse une étude alors que je sais à l’avance quels en seront les résultats ? » J’ai visité sa clinique, j’ai vu les patients, les dossiers médicaux et effectivement, ça semblait marcher. Mais je lui ai proposé d’en apporter la preuve scientifique par des études contrôlées. C’est ce qu’on a fait, et d'autres équipes de recherche aussi. Aujourd’hui, les études sont là, la communauté scientifique est impressionnée, on a la preuve que ce régime marche et qu’il est bon pour la santé, y compris pour des maladies comme le diabète.

Pour aller plus loin : Le nouveau régime Atkins (Dr E Westman, S Phinney et J Volek) (un extrait ICI  >>)

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top