Cuisiner les repas semble ouvrir l'appétit

Par Sarah Amiri - Diététicienne et journaliste scientifique Publié le 23/02/2021 Mis à jour le 24/02/2021
Actualité

Une étude expérimentale a observé l'impact de la préparation des repas sur le comportement alimentaire, les résultats sont étonnants.

Pourquoi c'est important

La cuisine fait-maison est à la mode, car elle permet de limiter la consommation d'aliments ultra-transformés dont les effets délétères sur la santé et la prise de poids sont désormais établis. 

Néanmoins, des chercheurs ont observé un comportement assez étonnant découlant de l'acte de cuisiner et de « regarder quelqu'un cuisiner ». Ils publient leurs résultats dans la revue Appetite

L'étude

Les 80 participantes recrutées pour l'étude ont été réparties au hasard dans quatre groupes :

  • préparation active de la nourriture (faire un wrap) ;
  • préparation passive (regarder une vidéo d'un chercheur faisant un wrap) ;
  • distraction (une tâche de coloriage) ;
  • aucun contrôle

Des mesures du désir de manger (faim, plénitude, motivation) ont été prises avant et après les interventions. L'apport alimentaire a été mesuré en terme de wraps consommés.

Résultats : la préparation active des aliments a entraîné une augmentation de la faim et de la motivation à manger. La préparation passive des aliments a élevé la motivation à manger. Aucun changement n'a en revanche été constaté à la suite d'une activité de distraction. Selon Jane Ogden, principale auteure de l'étude, "l'impact de ce phénomène dépend du type de nourriture que l'on prépare. Si la nourriture manque de valeur nutritionnelle, cela peut entraîner une prise de poids. Cependant, si les gens préparent des aliments nutritifs ou regardent les autres faire de même, cela peut avoir une bonne influence. En particulier s'ils cuisinent avec des enfants, car cela peut les encourager à manger davantage d'aliments plus sains qu'ils n'auraient pas voulu manger habituellement".

En pratique

Pour réussir à concocter chaque jour des plats faits-maison, une bonne organisation est de mise. Voici quelques conseils pour faire profiter à toute la famille d'une alimentation saine et peu transformée :

  • Planifier les repas de la semaine 
  • Faire les courses en fonction des repas planifiés
  • Programmer un jour de batch-cooking (ou meal-prep) le week-end pour réduire le temps de préparation la semaine
  • Cuisiner en grandes quantités pour conserver des portions au congélateur
  • Tester les kits de paniers à cuisiner durant les semaines chargées

A lire  aussi : Bon et sain au supermarché - 101 recettes express avec les meilleurs produits du supermarché

Références
  1. Jane Ogden et al. The impact of active or passive food preparation versus distraction on eating behaviour: An experimental study, Appetite (2020). DOI: 10.1016/j.appet.2020.105072

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top