Jeûner pour booster son cerveau ?

Par Priscille Tremblais Publié le 16/05/2018 Mis à jour le 22/05/2018 Edition Abonné
Enquête

Loin d’altérer nos performances mentales, le jeûne, surtout le jeûne intermittent, pourrait « doper » nos neurones. Détails. 

Les mammifères réagissent généralement à une privation de nourriture en réduisant la taille de leurs organes, à deux exceptions notoires : le cerveau et, chez les mâles, les testicules. Sur le plan de l’évolution cela a du sens : la fonction reproductive doit être préservée pour assurer la propagation des espèces....

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Retrouvez la suite de votre article en vous connectant à votre espace personnel.

Je m'identifie
Pas encore abonné ?

Accédez à des articles et conseils exclusifs en vous abonnant pour seulement 39 € / an.

Je m'abonne
Publicité

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top