Cancer du sein : 2 tasses de café par jour préviendraient la récidive

Par Juliette Pouyat Publié le 28/04/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Le café contient des actifs « anti-cancer » qui modifient la progression du cancer et préviendraient la rechute. 2 tasses par jour seraient suffisantes.

Plusieurs études ont montré que le café aide à se protéger du cancer du sein. Une nouvelle étude parue dans Clinical Cancer Research confirme que le café inhibe la croissance des tumeurs et réduit le risque de récidive chez les femmes diagnostiquées avec un cancer du sein et traitées avec du tamoxifène. Cette étude qui correspond à un suivi des résultats obtenus il y a 2 ans par les chercheurs a été menée à la Lund University et au Skane University Hospital en Suède, en collaboration avec une équipe du Royaume-Uni.

Lire : cancer du sein : de nouvelles preuves du rôle protecteur des caroténoïdes

Le cancer du sein est le principal cancer chez les femmes qui ont un risque de 10% de développer ce cancer au cours de leur vie dans les pays occidentaux. « La prévalence est plus faible en Asie. Cependant, les immigrés asiatiques, aux Etats-Unis par exemple, acquièrent la prévalence du cancer du sein du pays en une génération, indiquant l’effet important des expositions environnementales » explique l’article. « Une meilleure compréhension de l’influence de certains composants de notre régime alimentaire quotidien sur les caractéristiques et le pronostic du cancer du sein pourrait permettre de mieux informer les patients pour contrôler la maladie» disent les auteurs.

Lire : cancer du sein : la vitamine D améliorerait la survie

Le plus souvent, les œstrogènes stimulent la croissance des cancers du sein en se fixant aux récepteurs hormonaux situés au niveau de la cellule cancéreuse. Dans ce cas, on dit que la tumeur est ER-positive, c’est-à-dire que des récepteurs œstrogènes (ER) sont présents. Ce type de cancer répond à l’hormonothérapie. Mais beaucoup de patientes évoluent vers une maladie insensible aux œstrogènes avec un mauvais pronostic. Un facteur clé d’une telle évolution est la perte des récepteurs à l’œstrogène (ER) qui est associée à des tumeurs plus agressives et une perte de sensibilité aux traitements endocriniens comme le tamoxifène.

Lire : cancer du sein : la mélatonine ralentit la croissance des tumeurs

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont étudié l’influence de la consommation de café sur les caractéristiques des tumeurs chez 1090 patientes et se sont également intéressés à l’effet du café à l’échelle cellulaire. La consommation de café a été évaluée et classée en trois catégories : faible (une tasse ou moins par jour), moyenne (2 à 4 tasses par jour) et élevée (5 tasses ou plus par jour). « Contrairement à l’étude précédente nous avons combiné des informations concernant le mode de vie et les données cliniques de patientes ayant un cancer du sein avec des études sur les cellules cancéreuses » expliquent les chercheurs.

Les résultats montrent que les femmes qui boivent au moins 2 tasses de café par jour ont de plus petites tumeurs et une plus faible proportion de tumeurs hormono-dépendantes (ER-positives) par rapport à celles qui boivent 1 tasse ou pas du tout.

Les patientes ont été suivies pendant 9 ans ce qui a permis d’étudier l’effet de la consommation de café sur le taux de récidive.  L’étude montre que parmi les 500 femmes avec des tumeurs ER-positives et traitées avec du tamoxifène, celles qui boivent au moins 2 tasses de café par jour ont un risque de récidive 50% plus faible que celles qui boivent moins de café ou pas du tout.

L’étude sur les cellules cancéreuses a également permis aux chercheurs de regarder plus précisément l’effet de deux substances présentes dans le café, la caféine et l’acide caféique. Les cellules cancéreuses du sein réagissent à ces substances, particulièrement à la caféine : la division cellulaire est réduite et la mort cellulaire est accrue, notamment chez les femmes traitées avec du tamoxifène. Caféine et acide caféique sont capables d’inhiber la croissance cellulaire des tumeurs principalement ER-positives mais également ER-négatives, en désactivant les voies de signalisation dont les cellules ont besoin pour se développer.

« Nous avons démontré à la fois chez les patients du cancer du sein et au niveau de la cellule que le café semble renforcer l’effet du traitement au tamoxifène » concluent les auteurs.

Lire : le café protègerait du cancer de l'endomètre mais il faut en boire beaucoup

Source

Ann H. Rosendahl, Claire M. Perks, Li Zeng, Andrea Markkula, Maria Simonsson, Carsten Rose, Christian Ingvar, Jeff M.P. Holly, Helena Jernström. Caffeine and Caffeic Acid Inhibit Growth and Modify Estrogen Receptor and Insulin-like Growth Factor I Receptor Levels in Human Breast Cancer. Published OnlineFirst February 17, 2015; doi: 10.1158/1078-0432.CCR-14-1748 Clin Cancer Res April 15, 2015 21; 1877

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top