Une calorie d'aliments transformés coûte moins cher qu'une calorie de fruits et légumes

Par Lanutrition.fr Publié le 03/09/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité
Manger sain et équilibré revient plus cher que manger des aliments industriels, mais on pourrait y arriver avec 3,50 euros par jour.

Les inégalités sociales existent aussi dans le domaine alimentaire. D'après des chercheurs français qui publient dans Nutrition Reviews un article sur le lien entre le prix des aliments et les inégalités sociales, manger gras et sucré coûterait moins cher qu'une alimentation équilibrée.

On sait depuis longtemps que les personnes provenant de milieux défavorisés ont généralement plus de risques d'avoir une alimentation qui ne respecte pas les recommandations, avec une moindre consommation de fruits et légumes et des apports plus élevés en céréales raffinées (pain blanc, pâtes...). Ce phénomène a souvent été attribué à l'influence de l'éducation, plutôt qu'au coût des aliments.

Lire : Sodas et boissons sucrées sont-ils les nouvelles cigarettes ? 

Ici, des chercheurs  de l’unité mixte de recherche Nutrition, Obésité et Risque Thrombotique (Inra – Inserm – Aix-Marseille Université), en collaboration avec le Centre de nutrition en santé publique et l’Université de Washington, ont étudié l'impact des prix sur les choix alimentaires. Pour cela, ils ont examiné l'ensemble des études qui portaient sur le lien entre les prix des aliments, la qualité nutritionnelle et le statut socio-économique. Ils ont exprimé les coûts des aliments en €/calorie.

Les chercheurs ont observé que que les aliments riches en vitamines, fer, calcium et fibres étaient plus coûteux que les aliments plus énergétiques gras ou sucrés. Le faible coût de produits comme les chips, les sucreries, les pâtes, est dû à leur facilité de stockage, de transport, et à leur longue conservation.

Globalement, une alimentation équilibrée coûte plus cher mais, d'après l'Inserm, il semble possible d'arriver à manger équilibré avec un budget de 3,5 € par jour et par personne.

Lire : En se détournant des aliments industriels, les consommateurs font chuter les profits des multinationales 

De plus, les aliments industriels sont appétents ce qui fait qu'il est assez facile de les consommer en excès. Des études sur le lien entre statut social et obésité montrent une association entre la pauvreté et l'obésité. Manger sain coûte donc plus cher, ce qui accroît les inégalités en termes de santé.

Lire aussi : Mieux manger revient de plus en plus cher 

Source

Nicole Darmon, Adam Drewnowski. Contribution of food prices and diet cost to socioeconomic disparities in diet quality and health: a systematic review and analysis. Nutrition Reviews Aug 2015, DOI: 10.1093/nutrit/nuv027

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top