Les news

Tous les derniers articles parus sur LaNutrition.fr.

Actualité
Même bénéfice santé pour les régimes sans glucides ou sans lipides

Maigrir, oui, mais avec quel régime ? Pauvre en glucides ou pauvres en lipides ? Une équipe de chercheurs suisses vient d’apporter une réponse à ce terrible dilemme : les régimes pauvres en glucides (et sans restriction caloriques) seraient aussi efficaces que les régime sans graisses, tant sur le plan de la perte de poids que sur celui des facteurs de risques de maladies cardiovasculaires (pression artérielle et taux de lipides sanguins.)Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont utilisé les résultats de 5 études réalisés sur le sujet. Ils ont ainsi analysé les données concernant 447 personnes qui suivi soit des régimes pauvre en glucides soit des régimes pauvres en lipides. Les résultats montrent que si après 6 mois les régimes pauvres en glucides permettent de perdre plus de poids, après 12 mois, ils ne permettent pas d’en perdre plus que les régimes sans lipides. Par ailleurs, les deux régimes ont le même effet sur la pression artérielle.Seule différence : leurs effets respectifs sur les taux de lipides sanguins. En effet, le régime sans glucides fait baisser le niveau de triglycérides et augmente le « bon » cholestérol HDL, alors que le régime sans graisses fait baisser le taux de cholestérol total et le « mauvais » cholestérol LDL. Mais finalement, les bons résultats du régime pauvre en glucides sur les triglycérides et le cholestérol HDL est contrebalancé par ses mauvais résultats sur le cholestérol LDL. Et vice versa pour le régime sans lipides.  Nordmann AJ et al. Effects of low-carbohydrates vs low-fat diets on weight loss and cardiovascular risk factors. Arch Intern Med 2006; 166:285-93.

Actualité
SIDA en France : l’épidémie en 2005

Ce vendredi 1er décembre est la journée mondiale contre le sida. L’an dernier, 6700 nouveaux cas de séropositivité ont été déclarés, selon les chiffres de l’Institut de veille sanitaire (Invs), un niveau stable depuis 2003. Qui sont les nouveaux séropositifs ?

Actualité
Les oméga-3 pourraient faire maigrir

Des chercheurs américains ont élucidé pour la première fois le mécanisme par lequel un des acides gras oméga-3 à longues chaînes, le DHA exerce ses effets anti-obésité. Des études expérimentales avaient déjà montré que des suppléments d’oméga-3 diminuent les graisses corporelles chez les rongeurs.

Actualité
Les enfants moins alertes qu'il y a 25 ans

Les jeunes Canadiens sont moins alertes que l'étaient leurs parents il y a 25 ans, selon une étude de l'Université de la Colombie-Britannique. Un déclin significatif a été observé dans la forme physique des garçons et des filles, aussi bien à 9 ans qu'à 10 et 11 ans. Les garçons sont plus concernés par cette dégradation.

Actualité
Le beaujolais nouveau va arriver

Amateurs de vin, plus que quelques heures à patienter pour pouvoir déguster le fameux beaujolais nouveau. Le coup d'envoi du cru 2006, aux arômes de petits fruits rouges, sera donné ce jeudi 16 novembre à minuit. Pour tout savoir sur les vertus santé du vin et la meilleure façon de déguster ce breuvage, consultez le dossier vin de LaNutrition.fr.

Actualité
Du soja pour faire baisser le cholestérol

Depuis quelques temps, le soja est au cœur de nombreuses polémiques : ménopause, ostéoporose, cancer, hypertension... Ses vertus sont tantôt reconnues tantôt débattues. Une étude canadienne montre que le soja modifie le profil lipidique : il réduirait le cholestérol.L’équipe du Dr Alison Duncan, du département santé humaine et sciences nutritionnelles de l’université de Guelph (Ontario) a voulu vérifier les effets des isoflavones de soja chez des individus en bonne santé. Ces substances végétales miment les estrogènes, les hormones féminines naturelles. Les chercheurs ont recruté 35 jeunes hommes âgés en moyenne de 28 ans. Ils leur ont ensuite donné soit des protéines de lait, soit des protéines de soja contenant peu d’isoflavones, soit ces mêmes protéines riches en isoflavones. Chacun de ces menus a été suivi pendant 57 jours puis les cobayes ont attendu un mois avant de passer au complément suivant. Ainsi chacun de 35 participants a testé les 3 types de protéines.Au début et à la fin de chaque traitement, les chercheurs ont collecté des échantillons de sang pour analyser le profil lipidique des cobayes. Ils ont notamment regardé leur cholestérol total et les cholestérols LDL, le « mauvais », et HDL, le « bon ». Ils ont ensuite étudié l’influence des suppléments de protéines sur les lipides sanguins. Verdict : le soja a modifié la composition en lipides au profit du bon cholestérol, le HDL. Les sojas riches ou pauvres en isoflavones ont cependant fait jeu égal face au cholestérol. « Le taux d’isoflavones ne semble donc pas influencer directement les lipides sanguins, reconnaît Alison Duncan. Ces résultats confirment néanmoins que les protéines de soja réduisent significativement le taux de cholestérol».Certes, quand on est jeune et en pleine santé on se soucie probablement du cholestérol comme de sa première chemise, mais pour Alison Duncan : « il n’est jamais trop tôt pour commencer à prévenir les risques de maladies cardiovasculaires ! ».  Effect of soy protein varying in isoflavone content on serum lipids in healthy young men. Brianne L McVeigh, Barbara L Dillingham, Johanna W Lampe and Alison M Duncan. From the Department of Human Health and Nutritional Sciences, University of Guelph, Guelph, Canada (BLM, BLD, and AMD), and the Fred Hutchinson Cancer Research Center, Seattle, WA (JWL). American Journal of Clinical Nutrition, Vol. 83, No. 2, 244-251

Pages

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi
Vos aliments à la loupe
Back to top